Politique

Guinée : fin de cavale pour Aboubacar Sidiki Diakité, arrêté à Dakar

Le militaire guinéen Aboubacar Sidiki Diakité a été arrêté ce week-end à Dakar. C’est la fin d’une cavale de sept ans pour l’ancien chef de la garde présidentielle de Dadis Camara. En fuite depuis décembre 2009, « Toumba » Diakité faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international.

Par
Mis à jour le 20 décembre 2016 à 13:59

Le capitaine putschiste Moussa Dadis Camara et son aide de camp, également chef de la garde présidentielle, Abubakar « Toumba » Diakité, le 2 octobre 2009 à Conakry. © SCHALK VAN ZUYDAM/AP/SIPA

Il est soupçonné d’être responsable du massacre perpétré le 28 septembre 2009 dans le stade de Conakry, où 157 personnes sont mortes après que l’armée a ouvert le feu sur des milliers de manifestants venus protester contre la candidature à l’élection présidentielle de Moussa Dadis Camara.

Le porte-parole du ministre de la Justice, Ibrahima Béavogui, a réagi mardi matin sur une radio privée de Conakry. « Nous ne sommes pas surpris par l’arrestation de « Toumba » Diakité, un mandat d’arrêt ayant été lancé depuis un moment contre lui », a-t-il affirmé.

Aboubacar Sidiki Diakité avait tenté le 3 décembre 2009 d’assassiner Moussa Dadis Camara, alors chef de la junte militaire au pouvoir en Guinée de 2008 à fin 2009, lui reprochant de vouloir lui faire porter l’entière responsabilité du massacre.

Procès en 2017

Le militaire devrait être rapidement extradé en Guinée, selon les autorités. « Nous avons eu assez de difficultés pour le faire l’arrêter, alors qu’il a été longtemps localisé. Tout ce mécanisme a été déclenché par les autorités guinéennes. Nous ne pouvons pas vous dire toutes les pressions qui ont conduit à son arrestation », a précisé Ibrahima Béavogui. Le gouvernement guinéen espère un début de procès en 2017.