Sécurité

Algérie : 350 terroristes neutralisés en 2016 selon l’armée

| Par
L'armée algérienne en prospection à Tizi Ouzou.

L'armée algérienne en prospection à Tizi Ouzou. © AP/SIPA

L’armée algérienne a annoncé le bilan des opérations anti-terroristes menées depuis le début de l’année. Liquidations, arrestations, saisies d’armes : elle pourchasse les derniers vétérans des maquis et les groupuscules infiltrés de la Libye voisine.

« Trois cent cinquante terroristes ont été neutralisés par l’armée algérienne depuis début 2016 », selon un bilan tiré du dernier numéro de la revue El Djeich (L’armée) et repris par l’agence de presse officielle APS, dimanche 18 décembre.

Parmi ces 350 individus, selon la même source, 125 auraient été abattus au cours des différents opérations de ratissage et 225 arrêtés.

L’opération antiterroriste la plus spectaculaire de l’armée reste sans doute celle menée en juin dans les hauteurs de Médéa, à 80 km au sud d’Alger, et qui s’est soldée par l’élimination de 18 islamistes et l’arrestation de 4 autres. 

Des armes lourdes 

Le déploiement en force de l’armée algérienne a permis la saisie d’un important arsenal d’armes depuis le début de l’année : 668 Kalachnikovs, 48 fusils mitrailleurs, 35 fusils semi-automatiques dotés de lunettes de précision, 64 fusils semi-automatiques de type Simonov, ainsi que 792 grenades, 73 canons de fabrication artisanale et des produits chimiques pour fabriquer des explosifs.

L’armée algérienne, qui a livré dans le détail la nature des armes saisies, affirme avoir mis la main, durant la même période, sur 17 roquettes 57 mm hélicoptère, 338 roquettes pour RPG-7, 640 obus de mortier de différents calibres.

Dans le lot, on recenserait aussi des cartouches, des chargeurs de munitions et un important lot de véhicules.

Tensions aux frontières

Depuis le début de l’année, l’Algérie a déployé ses troupes en force sur sa frontière avec la Libye longue de 980 km. La surveillance est maximale autour des sites gaziers et pétroliers, particulièrement visés par les groupes armés. 

En mars, le site gazier de Krechba, à 200 km de la ville d’In Salah, a été la cible de tirs de roquettes à distance sans provoquer de victimes. 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte