Politique

RD Congo : sept morts dans des combats à l’est du pays

| Par Jeune Afrique avec AFP
Mis à jour le 19 décembre 2016 à 14h05
Déploiement de policiers à Kinshasa en RD Congo le 20 septembre 2016.

Déploiement de policiers à Kinshasa en RD Congo le 20 septembre 2016. © John Bompengo/AP/SIPA

Selon l’AFP, cinq miliciens, un Casque bleu sud-africain et un policier congolais ont été tués ce lundi matin dans des combats à Butembo à l’est du pays, suite à l’attaque d’une milice.

« Aux environ de 6h00 (4h00 GMT), les assaillants, présumés maï-maï, ont lancé une attaque dans différents endroits » de Butembo a déclaré à l’AFP le colonel Félix-Prosper Basse, porte-parole de la Monusco.

La prison de cette ville du nord de la province troublée du Nord-Kivu était notamment l’une des cibles lors de l’attaque.

« Les Casques bleus et l’armée congolaise (FARDC) ont repoussé l’attaque, tuant cinq assaillants, mais un policier congolais et un Casque bleu du contingent sud-africain ont péri », a ajouté le colonel. Il précise par ailleurs que le Casque bleu a « succombé à ses blessures lors de l’évacuation », et que deux autres soldats sud-africains ont été blessés.

Stabilité politique incertaine

« La Monusco condamne cette attaque […] qui n’entame en rien [s]a volonté avec les FARDC de traquer tous les groupes armés » écumant l’Est congolais depuis plus de vingt ans, a-t-il conclu.

Cette attaque survient alors que le mandat du président congolais Joseph Kabila, au pouvoir depuis 2001, prend fin, ouvrant la voie à une période d’incertitude politique en RDC.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte