Culture

Cinéma : « Concerning Violence », Fanon en mots et en images

À partir des archives de la télévision suédoise, Göran Hugo Olsson raconte la colonisation avec les mots du psychiatre martiniquais.

Mis à jour le 11 décembre 2014 à 10:33

Déjà auteur d’un remarquable documentaire sur les Black Panthers et les mouvements activistes noirs des États-Unis (The Black Power Mixtape, 2011), Göran Hugo Olsson propose, à partir des riches archives de la télévision suédoise, un montage sur la décolonisation rythmé par la lecture et le commentaire des Damnés de la terre de Frantz Fanon. Et notamment par les passages évoquant la violence, popularisés par la préface de Jean-Paul Sartre à ce livre devenu mythique.

Les images qui montrent la vie et l’action des mouvements indépendantistes, tout comme celles des Blancs refusant d’entendre un autre langage que celui des armes, sont impressionnantes. Si la thèse du réalisateur visant à démontrer que les conflits actuels résultent de ce qui s’est passé dans les années 1950 et 1960 n’est pas vraiment convaincante, la relecture des textes de Fanon permet de relativiser sa réputation d’apôtre de la violence.

Rappeler le lien entre les réflexions du psychiatre martiniquais sur la lutte anticoloniale et la guerre d’Algérie, dont il fut, aux côtés du FLN, un acteur, n’aurait pas été inutile.

Concerning Violence, de Göran Hugo Olsson (sorti à Paris le 26 novembre)