Politique
Donald Trump au soir de son élection, serrant la main de son futur vice-président Mike Pence , le 9 novembre 2016. © Evan Vucci/AP/SIPA

Cet article est issu du dossier

Trump, 45e président des États-Unis

Voir tout le sommaire
Politique

Présidentielle américaine : Donald Trump toujours vainqueur après recomptage des voix

Le Républicain Donald Trump est toujours donné vainqueur de la présidentielle américaine après le recomptage des voix dans l’État du Wisconsin, dans le nord-est des États-Unis. Ce recompte met un terme définitif au scrutin présidentiel.

Par
Mis à jour le 13 décembre 2016 à 09:06

Donald Trump lors d’un discours à San Jose (Californie, États-Unis), le 2 juin 2016. © Jae C. Hong/AP/Sipa

Selon les résultats officiels du recomptage qui avait été demandé par l’ex-candidate écologique à l’élection présidentielle Jill Stein, la marge d’avance de Donald Trump dans cet ancien bastion démocrate s’est même creusée, de plus d’une centaine de voix.

« Le résultat final du scrutin dans le Wisconsin est arrivé et devinez quoi. Nous venons de gagner 131 voix supplémentaires. Les démocrates et les Verts peuvent maintenant se reposer. Arnaque! », s’est réjoui Donald Trump sur Twitter.

Fin du processus électoral

Ce recompte clôt définitivement le scrutin présidentiel du 9 novembre, à l’issue duquel Donald Trump est sorti victorieux. L’ex-candidate écologiste avait lancé trois procédures pour obtenir le recomptage des voix dans trois États clés : le Michigan, le Wisconsin et la Pennsylvanie.

Ces trois États ont tous été remportés par le Républicain avec quelque 100 000 voix d’avance au total (environ 22 000 voix dans le Wisconsin, 70 000 en Pennsylvanie et 10 000 dans le Michigan). Compte tenu de ces marges, il était peu probable qu’un nouveau dépouillement ne change l’issue du scrutin, avait souligné l’équipe de campagne d’Hillary Clinton.

« L’objectif de ce recomptage n’a jamais été de changer l’issue (du vote), il s’agissait de valider le scrutin et de restaurer la confiance dans le système électoral auprès des Américains qui ont des doutes », a réagi l’écologiste dans un communiqué. Pour financer cette initiative, Jill Stein avait lancé une souscription, collectant plus de sept millions de dollars.