BTP & Infrastructures

Algérie : Abdelaziz Bouteflika inaugure deux projets à l’ouest d’Alger

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika.

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika. © AP/SIPA

Nouvelle sortie sur le terrain pour le président algérien. Ce dimanche, il a inauguré une ligne ferroviaire et une nouvelle ville à Sidi Abdellah, au nord du pays.

Ses apparitions sont tellement rares qu’elles font généralement la une l’actualité. Dimanche 11 décembre, Abdelaziz Bouteflik a inauguré deux projets dans la wilaya d’Alger.

Accompagné du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et de plusieurs membres du gouvernement, il a donné le coup d’envoi d’une ligne ferroviaire qui doit désengorger le trafic à l’ouest de la capitale, ainsi que d’une ville nouvelle à Sidi Abdellah.

En fauteuil roulant, il a levé le voile sur les pancartes d’inauguration et a suivi les projections concernant les nouveaux projets. Après un séjour de huit jours dans une clinique à Grenoble, en France, où il y a effectué « des contrôles périodiques », le président algérien est rentré en Algérie, le mardi 15 novembre.

 

https://www.youtube.com/watch?v=M_SRRY73hS8

 

Soulager le trafic à l’ouest d’Alger

La nouvelle ligne ferroviaire faisant la liaison entre Birtouta et Zéralda, inaugurée dimanche, est une bouffée d’oxygène pour les habitants de la côte ouest d’Alger. Elle comprend cinq gares, à savoir Birtouta, Tessala El-Merdja, Sidi Abdellah, l’université et la ville de Zéralda.

Longue de 21 km et dotée d’une double voie électrifiée, elle comprend 20 ouvrages (viaducs, ponts, tunnels, etc.). Sa capacité est estimée à 50 000 passagers par jour. La Société nationale des transports ferroviaires (SNTF) a annoncé sa mise en ligne ce lundi 12 décembre.

C’est en empruntant la ligne ferroviaire en question qu’Abdelaziz Bouteflika s’est ensuite rendu jusqu’à la ville de Sidi Abdellah, à l’ouest d’Alger.

Une ville nouvelle en chantier

Sidi Abdellah fait partie des cinq villes nouvelles (en plus de Bouinan, Boughezoul, Hassi Messaoud et El-Ménéa) inscrites dans la stratégie engagée avec la promulgation en 2002 de la loi relative à la création des villes nouvelles.

Elle s’étend sur 7 000 hectares : 3 000 hectares sont réservés à l’urbanisation et 4 000 hectares doivent servir de ceinture verte au noyau urbain. Le projet a été décidé en 2004. Les travaux ont été confiés à un groupement de sociétés publiques, conduit par le groupe Cosider, en vertu de deux contrats d’une valeur globale de 84,3 milliards de DA (713,2 millions d’euros).

 

 

« Il est prévu de livrer, dans une première phase, 3 067 unités dans les tout prochains jours », indique l’agence APS, qui précise que 1 067 logements promotionnels publics (LPP) seront livrés ce mercredi 14 décembre. 2 000 unités sous la formule location-vente (AADL) le seront aussi, le samedi 17 décembre.

Outre ce pôle urbain, la nouvelle ville de Sidi Abdellah devrait aussi comprendre des pôles pharmaceutiques et biotechnologiques, répartis sur 148 hectares ; une grande surface sera par ailleurs dédiée à la santé (51 hectares) et au sport (732 hectares).

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte