Politique

Gambie : le président élu appelle Jammeh à accepter sa défaite

Le président gambien élu Adama Barrow a appelé samedi le chef de l’Etat sortant Yahya Jammeh à accepter sa défaite à l’élection présidentielle du 1er décembre, rejetant sa demande de nouveau scrutin, et il a exhorté ses propres partisans au calme.

Par
Mis à jour le 10 décembre 2016 à 16:32

Adama Barrow pendant la campagne présidentielle gambienne, dans le district de Talinding, le 29 novembre 2016. © Jerome Delay/AP/SIPA

« Je l’exhorte à changer de position et à accepter de bonne foi le verdict du peuple », a déclaré M. Barrow à la presse à l’issue d’une réunion de l’opposition à son domicile, soulignant que le président n’avait pas le pouvoir constitutionnel de convoquer un nouveau scrutin.

« L’IEC (Commission électorale indépendante) est la seule autorité compétente pour annoncer les résultats des élections et proclamer un vainqueur. C’est ce qu’elle a fait et je suis maintenant président élu », a-t-il souligné.

« J’appelle tous les Gambiens à vaquer à leurs affaires », a ajouté M. Barrow, invitant ses propres partisans à la discipline et la maturité.

« Le président Jammeh est le président sortant. Il doit me céder les pouvoirs exécutifs à l’expiration de son mandat en janvier », a-t-il rappelé, précisant avoir ouvert un canal de communication avec lui pour le convaincre de faciliter une passation des pouvoirs dans le calme.