Environnement

Biodiversité : les girafes désormais considérées comme une espèce menacée d’extinction

Une girafe dans le parc nationale d'Amboseli, au Kenya, le 18 août 2016.

Une girafe dans le parc nationale d'Amboseli, au Kenya, le 18 août 2016. © Khaled Kazziha/AP/SIPA

L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), organisation de référence pour le suivi des espèces a alerté jeudi sur la dramatique réduction du nombres de girafes.

Plus grands animaux terrestres, les girafes ont perdu 40% de leurs effectifs ces trente dernières années du fait de menaces sur leur habitat et du braconnage, souligne cette organisation qui, via ses « listes rouges », suit l’état des espèces animales et végétales dans le monde.

Elles ne seraient aujourd’hui plus que 97 500. Les girafes font désormais partie de la longue liste des animaux classées « vulnérables » selon les critères de l’UICN. Comprendre : elles courent désormais un risque d’extinction.

Cinq espèces sur neuf en déclin

« Ces animaux majestueux sont confrontés à une extinction silencieuse, » observe Julian Fennessy, coprésident du groupe chargé de suivre les girafes pour l’UICN.
Sur neuf espèces différentes, trois se portent bien, l’une est stable, mais les cinq autres connaissent un net déclin, selon ce rapport publié au Mexique en marge de la Conférence de l’ONU sur la biodiversité réunie à Cancún.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte