Politique

Mali : Moussa Mara en sursis

| Par Jeune Afrique
Moussa Mara, à Paris, en octobre 2013.

Moussa Mara, à Paris, en octobre 2013. © Vincent Fournier/JA

En coulisses, les nombreux rivaux du Premier ministre Moussa Mara fourbissent leurs armes pour le faire partir du gouvernement.

Les jours de Moussa Mara à la tête du gouvernement malien sont-ils comptés ? À plusieurs reprises déjà, depuis la débâcle de Kidal, le 21 mai, la rumeur bamakoise le donnait sur le départ. À tort jusqu’à présent.

"Ses relations avec le chef de l’État sont toujours courtoises, affirme un familier du palais de Koulouba. Les deux hommes se parlent. Mais sa nomination il y a huit mois s’est révélée être une erreur de casting. Mara a fait long feu, d’autant qu’il a de très hautes ambitions et qu’il n’hésitera pas, s’il le faut, à mettre le président dans l’embarras." Reste à trouver un prétexte pour se séparer de lui.

"Ce pourrait être, poursuit notre source, à l’occasion d’un prochain remaniement. Ou lorsque l’on connaîtra les conclusions de l’enquête parlementaire sur les événements de Kidal."

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer