Société

Bill Cosby accusé de viol, le côté obscur de la farce

Le célèbre comédien, qui avait changé l’image des Noirs dans les mentalités américaines, est rattrapé par un aspect peu reluisant de son passé. Plusieurs femmes l’accusent de viol.

Mis à jour le 10 décembre 2014 à 12:45

Les prochains spectacles de Bill Cosby ont été annulés. © Gerardo Mora/Getty Images/AFP

Il aura suffi d’un sketch. Le 16 octobre, sur une scène de Philadelphie (États-Unis), le jeune humoriste Hannibal Buress enchaîne ses blagues habituelles sur un enfant de la ville : l’acteur Bill Cosby. Après une imitation tout en arrogance de ce monstre sacré de la télévision américaine, il lance : "Oui, mais tu as violé des femmes, Bill Cosby, alors mieux vaut baisser d’un ton." Ce soir-là, comme souvent, la scène est filmée par des spectateurs, et la vidéo mise en ligne. Mais cette fois, la séquence crée le buzz. Les médias s’en emparent et, tel un boomerang, le passé trouble du comédien lui revient en plein visage.

William Henry Cosby Junior est né en 1937 dans une famille très modeste. Il débute dans le stand-up en se produisant sur des scènes locales au début des années 1960. Rapidement repéré, il fait une apparition dans la célèbre émission The Tonight Show, sur la chaîne NBC. Puis, en 1965, il est le premier acteur noir à décrocher le second rôle d’une série dramatique, Les Espions. Un rôle pour lequel il remportera trois Emmy Awards. Parallèlement, le comédien continue de jouer sur scène, s’essaie au cinéma, à la production, et obtient un doctorat en éducation.

L’acteur, qui empoche alors jusqu’à 4 millions de dollars par mois, devient une star, et sa série un phénomène.

Mais c’est avec The Cosby Show qu’il connaît véritablement le succès. Diffusée à partir de 1984 sur NBC, cette série télévisée met en scène une famille noire aisée de New York. Il y joue Cliff Huxtable, un gynécologue aux mimiques et aux petits pulls à motifs irrésistibles, marié à Clair, une avocate. Le couple élève cinq enfants, tous plus polis les uns que les autres.

Pendant des années, c’est la série la plus regardée aux États-Unis, avec des pics d’audience à plus de 30 millions de téléspectateurs. L’acteur, qui empoche jusqu’à 4 millions de dollars par mois, devient une star, et la série un phénomène. Car pour des millions d’Américains, l’image de cette famille noire successful, qui va à l’encontre des clichés, est une claque. On va jusqu’à parler d’"effet Huxtable". Selon le New York Times, la série a même "réussi à changer les mentalités sur les questions raciales, au point de rendre possible la candidature d’un Barack Obama à la présidence".

Dix neuf à porté des accusations similaires

Mais après l’arrêt de la série, en 1992, Bill Cosby connaît une longue traversée du désert, malgré quelques projets au cinéma et à la télévision. Son grand retour, c’est justement cette année qu’il le prévoyait. Une biographie, une émission spéciale, une exposition d’art, un Cosby Show nouvelle génération… Tout semblait si parfait. Mais depuis le fameux sketch de Buress, les événements ont pris une tournure beaucoup moins joyeuse.

L’acteur s’en tient pour le moment à la stratégie du silence : aucun commentaire. Quitte à laisser pantoise toute une génération dont il était devenu l’icône.

Plusieurs femmes l’accusent publiquement de viols qui auraient été commis entre les années 1960 et 1990. En quelques semaines, elles sont dix-neuf à avoir porté des accusations similaires : viol, violences et administration de drogues à leur insu. Une seule, mineure au moment des faits, a porté plainte, début décembre. Les autres, qui par le passé ont tenté à plusieurs reprises de faire connaître leur histoire (notamment en 2005 avec quinze plaintes rapidement étouffées après un accord financier) ou se sont tues par peur de ne pas être crues, se disent aujourd’hui prêtes à témoigner.

Si la procédure a peu de chances d’aboutir, compte tenu du manque de preuves médico-légales et de la prescription des faits, la sanction médiatique, elle, est déjà tombée. Tous les projets télévisuels auxquels Cosby devait participer ont été annulés, et la majorité des dates de son spectacle actuel supprimées. Quant à l’acteur, il s’en tient pour le moment à la stratégie du silence : aucun commentaire. Quitte à laisser pantoise toute une génération dont il était devenu l’icône.