Arts

Le sculpteur sénégalais Ousmane Sow est décédé

| Par Jeune Afrique
Mis à jour le 01 décembre 2016 à 14h17
Le sculpteur sénégalais Ousmane Sow, le 11 décembre 2013

Le sculpteur sénégalais Ousmane Sow, le 11 décembre 2013 © Vincent Fournier/JA

Le sculpteur sénégalais Ousmane Sow est mort jeudi 1er décembre à Dakar, a-t-on appris auprès de sa famille. Il avait 81 ans et était hospitalisé depuis de nombreux mois.

Connu pour ses séries de sculptures monumentales consacrées aux ethnies africaines (noubas, peuls, masaï, Zoulou), Ousmane Sow, né à Dakar en 1935 s’était aussi intéressé aux Indiens d’Amérique. C’est d’ailleurs cette dernière source d’inspiration qui l’avait fait connaître en France : en 1999, il leur avait consacré une exposition à Paris qui avait séduit quelque trois millions de visiteurs. 

En 2012, Ousmane Sow avait été élu à l’Académie des beaux-arts de Paris dans la section des membres associés étranger, près de trente ans après l’élection de Léopold Sédar Senghor au sein de la prestigieuse institution française, consacrant un peu plus l’histoire d’amour unissant Ousmane Sow et la France.

Ces dernières années, Ousmane Sow s’était inspiré des grandes figures ayant marqué sa vie : son père, bien sûr, mais aussi Nelson Mandela, Gandhi, Mohamed Ali, Martin Luther King, le général de Gaulle, ou encore l’écrivain Victor Hugo.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte