Politique

L’Afrique aime moins le pape François… que l’Europe

Mis à jour le 11 décembre 2014 à 19:50

Selon un rapport d’enquête publié jeudi par le Pew Research Center de Washington, le pape François jouit d’une opinion favorable dans la majeure partie du monde. Mais seuls 44 % des Africains interrogés aiment le souverain pontife alors que 84 % des Européens le plébiscitent.

Sa popularité n’est plus à démontrer. Moins de deux ans seulement après son élection, le pape François a su se faire une bonne place dans le cœur des fidèles catholiques, voire au-delà. Mais dans quelle partie du monde est-il le plus aimé ? Pew Recherch Center a mené l’enquête, le 30 octobre 2013 et le 4 mars 2014, dans 43 pays. Plus de 36 450 personnes ont été sondées. Résultat : en moyenne 60 % d’avis positif, 11 % d’avis négatif et 28 % de sans opinion.

Selon les conclusions détaillées de cette perception globale sur François, mises en ligne le 11 décembre sur le site internet du think tank américain basé à Washington, c’est en Europe que le pape est plus aimé. Près de 85 % des personnes interrogées clament leur sympathie au pontife alors qu’elles ne sont que 44 % dans ce cas en Afrique. Quant au Moyen Orient, seuls 25 % des sondés ont une opinion favorable du chef de l’Église catholique romaine.

>> Lire aussi Pape François : révolution joyeuse au Vatican

Sénégalais, Tunisiens… une majorité de sans opinion

L’échantillon subsaharien dans l’enquête de Pew Research Center est essentiellement constitué par des ressortissants de pays anglo-saxons. Il en ressort que le pape François est – sans surprise – plébiscité dans les États où la religion catholique est dominante : 70 % d’opinions favorables en Ouganda et en Tanzanie, 56 % au Kenya. Logiquement, sa notoriété baisse lorsqu’on se tourne vers les pays où dominent différents courants protestants ou l’islam. Au Sénégal par exemple, 55 % des personnes interrogées n’ont aucun avis sur le pape. Il en est de même en Afrique du Sud (52 %), au Nigeria (46 %) ou au Ghana (40 %).

Au Moyen-Orient, parmi les pays étudiés, le pape François n’a d’opinion majoritairement favorable qu’au Liban (62 %) et en Israël (50 %). Mais cela n’implique pas qu’il est détesté dans les autres États, la majorité des personnes interrogées étant sans opinion. C’est le cas notamment en Tunisie où plus de 70 % des sondés n’ont pas d’avis sur le Saint-Père.

Pew Research Center souligne enfin qu’a contrario, être sans avis sur le pape n’implique pas nécessairement d’avoir une opinion favorable à son égard. Il peut s’agir de personnes qui affirment n’avoir jamais entendu parler de François ou qui ne le connaissent pas suffisamment pour se prononcer. Charitable, le souverain pontife leur pardonnera certainement.

>> Lire aussi : Jean-Paul II, Jean XXIII… Comme eux, devenez un saint de l’Église catholique en 5 étapes !

____________

Par Trésor Kibangula