Politique

RDC : Katumbi, le retour

Après avoir soigné pendant deux mois à Londres les séquelles d’une tentative d’empoisonnement à l’arsenic remontant à 2011, Moïse Katumbi, le gouverneur du Katanga, prépare son retour en RDC.

Par
Mis à jour le 22 décembre 2014 à 09:49

Absent du Congo depuis plus de deux mois, le gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi Chapwe, sera de retour à Lubumbashi pour les fêtes de fin d’année, assure-t-on de source proche de l’intéressé. Katumbi étant l’une des personnalités majeures de la scène économique et politique congolaise, son éloignement inexpliqué avait suscité nombre de rumeurs, certains médias le croyant "en vacances", d’autres "en soins intensifs" voire "empoisonné à la vynca" (une plante toxique de l’est du Congo).

Le fait qu’il ait été reçu par le président Joseph Kabila peu de temps avant de quitter le pays n’a pas peu contribué à alimenter cette confusion, plusieurs sites et journaux spéculant sur le fait que l’entretien pourrait s’être mal passé – Katumbi est, on le sait, réservé quant au projet de révision constitutionnelle en vue de l’élection de 2016. En réalité, le très populaire gouverneur et homme d’affaires de 50 ans est allé soigner dans une clinique de Londres les séquelles d’une tentative d’empoisonnement à l’arsenic remontant à 2011 – et dont le ou les auteurs demeurent inconnus. Celles-ci étant désormais résorbées, le propriétaire du célèbre TP Mazembe, club phare du foot congolais, peut donc envisager son retour.