Politique

Bénin : un réfugié burkinabè nommé François Compaoré

Disparu de la circulation depuis la démission de son frère Blaise, le 31 octobre dernier, François Compaoré a refait surface. « Jeune Afrique » a retrouvé sa trace… près de Cotonou, au Bénin.

Par
Mis à jour le 16 décembre 2014 à 11:30

On était sans nouvelles de lui depuis la chute de Blaise, son frère aîné. François Compaoré était tout bonnement réfugié à Cotonou. Parti de Ouagadougou le 31 octobre dans l’imposant convoi où avaient pris place l’ancien président et ses proches, il a gagné le Bénin en compagnie de Salah, son épouse, et d’Alizéta Ouédraogo, sa belle-mère, tandis que Blaise et Chantal étaient exfiltrés vers la Côte d’Ivoire avec le concours de militaires français.

Joint par Jeune Afrique, François Compaoré affirme être en bonne santé et avoir régulièrement des nouvelles de son grand frère, récemment rentré en Côte d’Ivoire. Il vit dans une maison sécurisée par les forces de l’ordre béninoises à l’extérieur de Cotonou – où il se rend quand même de temps en temps. Alizéta Ouédraogo est aujourd’hui établie à Paris, tandis que Salah fait la navette entre la France et le Bénin, auprès de son mari.

>> Lire aussi Burkina Faso : que deviennent les barons du régime Compaoré ?