Sécurité

RD Congo : un journaliste de la RTNC tué par balle

Des policiers à Kinshasa, le 3 mars 2015. © AFP

Un journaliste de la radiotélévision publique nationale congolaise (RTNC) a été tué par balle à son domicile dans la nuit de lundi à mardi, à Mbuji-Mayi, dans le centre de la République démocratique du Congo.

« Nous condamnons la mort de Marcel Lubala de la RTNC (Radio télévision nationale congolaise) abattu froidement dans la nuit de lundi à mardi alors qu’il dormait paisiblement avec sa famille » à Mbuji-Mayi, a déclaré à l’AFP Joseph Boucard Kasonga Tshilunde, président de l’Union nationale de la presse du Congo (UNPC).

« C’est le seizième journaliste tué en RDC en dix ans et trop souvent les auteurs et commanditaires ne sont jamais sanctionnés », a-t-il déploré. « Nous sommes profondément troublés parce que cet assassinat intervient alors que seule la police fait des patrouilles la nuit dans la ville de Mbuji-Mayi », capitale de la province du Kasaï-Oriental, a-t-il poursuivi.

Contacté par l’AFP, un haut responsable de la RTNC a indiqué que la chaîne se prononcerait rapidement sur cette information.

Des policiers impliqués ?

Une source proche du gouverneur du Kasaï-Oriental a par ailleurs précisé qu’une série de cambriolages avait été enregistrée pendant le couvre-feu, et soupçonné des policiers d’être à l’origine de l’assassinat.

Depuis octobre, un couvre-feu est décrété à Mbuji-Mayi de 22h00 à 5h00 (20h00 à 3h00 GMT). Il a été décidé par les autorités après les affrontements de fin septembre, entre les forces de l’ordre et les partisans d’un chef coutumier tué un mois plus tôt dans la province voisine du Kasaï-Central.

Une centaine de personnes avaient été tués dans ces affrontements. Selon les autorités, les partisans du chef coutumier se seraient réfugiés au Kasaï-Oriental.

Début novembre, l’ONG congolaise de défense de la presse Journaliste en danger (JED) a dénoncé dans son rapport annuel « la montée des attaques ciblées contre la presse » en RD Congo, pays qui occupe le 152e place du classement mondial établi par l’ONG Reporters sans frontières (RSF).

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte