Justice

Pierre-Olivier Sur, Monsieur le bâtonnier

Pierre-Olivier Sur. © Stephane De Sakutin/AFP

De confortables honoraires, une grande exposition médiatique, le tout dans un cadre juridique familier, hérité du temps des colonies... Quelles que soient la complexité des dossiers ou la réputation de leurs puissants clients, les plus grands ténors français se pressent sur le continent pour les défendre.

"Hautain", "trop sûr de lui". Tout le monde aime critiquer "POS", le bâtonnier du barreau de Paris, âgé de 51 ans. Avocat de Karim Wade aux côtés d’Emmanuel Pellerin, il s’est récemment vu interdire l’accès au sommet de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) à Dakar par Macky Sall.

Le président sénégalais n’apprécie guère ses attaques sur la partialité de la Cour de répression de l’enrichissement illicite ou sur le retour de la Françafrique. Avec ses équipes, il entend bien contrer son confrère François Meyer, avocat de Macky Sall, suspecté d’avoir joué un rôle trouble dans le contrat minier liant l’État du Sénégal à ArcelorMittal dénoncé par Abdoulaye Wade.

Son tropisme africain, forgé au fil de l’affaire Elf puis de l’Angolagate, se concentre aujourd’hui sur le dossier Wade et la Libye. Les autorités de Tripoli l’empêchent d’exercer son rôle d’avocat de l’ex-Premier ministre Baghdadi Mahmoudi, détenu dans la capitale.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte