Architecture

Architecture : David Adjaye, des murs qui rassemblent

David Adjaye donne à l'architecture une dimension sociale.

David Adjaye donne à l'architecture une dimension sociale. © Kalpesh LATHIGA pour TAR

Ce Britannique d’origine ghanéenne compte parmi les créateurs les plus influents de sa génération. Il est notamment le concepteur du futur Musée de l’histoire et de la culture africaines-américaines de Washington.

Diplômé du Royal College of Art en 1993, sélectionné pour le prestigieux prix Stirling en 2006 pour sa bibliothèque Whitechapel Idea Store dans la capitale anglaise, l’architecte du centre Stephen Lawrence à Londres et du centre Nobel de la paix à Oslo a sa réputation toute faite. Des résidences privées, notamment celle de l’ancien secrétaire général de l’ONU Kofi Annan au Ghana, aux musées, en passant par les centres commerciaux, David Adjaye, 48 ans, est sur tous les fronts depuis le lancement de son agence en 2000.

Et l’année qui s’annonce sera encore fiévreuse. En septembre 2015, à l’occasion de la première biennale d’architecture de Chicago, il sera à l’honneur à l’Institut des arts dans une exposition consacrée à ses réalisations. Quelques semaines plus tard, il inaugurera, à Washington, le Musée national de l’histoire et de la culture afro-américaines, sans doute le projet architectural le plus spectaculaire et le plus fort de la présidence Obama.

Chargé de la conception du Musée de l’esclavage au Ghana, David Adjaye donne à l’architecture une dimension sociale. À Harlem, aux États-Unis, il est ainsi à l’origine de la création d’un complexe d’appartements, Sugar Hill, destiné aux familles à faibles revenus. "L’architecture doit permettre une prise de conscience collective et favoriser le dialogue entre différents groupes sociaux", livrait-il dans un entretien au réseau World-Architects (WA).

Si ses pairs lui collent l’étiquette d’architecte africain, David Adjaye, lui, ne s’en contente pas : "Mes origines ont sans doute influencé mon appréciation de l’espace et, évidemment, je m’inspire de l’Afrique qui fait partie de mon héritage, confiait-il au réseau WA. Mais je puise également dans tout un tas d’autres cultures."

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte