Politique

Maroc – Scandale du stade de Rabat : camouflet royal pour Mohamed Ouzzine

Mohamed Ouzzine est ministre des Sports depuis 2012. © AFP

La décision est tombée comme un couperet. Le roi du Maroc vient de désavouer le ministre de la Jeunesse et des Sports et demande l'ouverture d'une enquête approfondie sur le scandale de la pelouse du stade de Rabat.  

Sale temps pour le ministre marocain de la Jeunesse et des Sports. Sur instruction royale, Mohamed Ouzzine vient d’être suspendu de toute activité en relation avec la Coupe du monde des clubs qui se tient au Maroc, à la suite d’ irrégularités qui ont marqué le déroulement du match du 13 décembre opposant le Western Sydney aux Mexicains de Cruz Azul, sur la pelouse du Complexe Sportif  Prince Moulay Abdallah, indique la MAP, l’agence de presse officielle.

Le Roi du Maroc a également donné ses instructions pour l’ouverture d’une enquête approfondie sur les causes de ce scandale qui a transformé la rencontre en partie de water-polo à cause de l’état défectueux de la pelouse, incapable d’absorber les fortes pluies qui se sont abattues ce jour-là sur la ville de Rabat.

>> Sondage : votez pour le footballeur africain de l’année 2014 ! 

Le ministre s’est pour le moment refusé à assumer la responsabilité de ce scandale, allant même jusqu’à faire faux bond aux députés marocains qui l’ont interpellé sur ce scandale de ce terrain dont les travaux ont tout de même coûté 220 millions de dirhams (plus de 20 millions d’euros). Estimant avoir été trahi par ses collaborateurs qui, selon lui, lui ont transmis de fausses informations sur l’état du terrain, il décide de les sanctionner sans attendre les résultats de l’enquête qu’il a lui-même diligentée. Ainsi, le secrétaire général du ministère et le directeur des Sports ont vu leurs prérogatives de signature retirées. Quant au directeur du complexe Prince Moulay Abdellah, il a été purement et simplement limogé.

Le comportement qualifié d’irresponsable du ministre marocain a déchaîné la toile marocaine. "Ouzzine dégage", "Ouzzine out", "Pour la démission de Mr Mohammed Ouzzine"… les hashtags et les pages Facebook hostiles au ministre ont créé le buzz, soutenus par les principaux éditorialistes de la presse arabophone qui ont appelé au départ du ministre.

Membre du parti du Mouvement populaire (parti de droite), Mohamed Ouzzine, 45 ans,  a été nommé  ministre de la Jeunesse et des Sports en 2012.  Auparavant, ses sorties déplacées notamment sur le dossier de la CAN, dont l’organisation a été retirée au Maroc, lui ont valu des critiques acerbes de la part des Marocains.

Selon la presse marocaine, la suspension de Mohamed Ouzzine de toute activité liée à cette Coupe des clubs (il continuera à exercer ses autres fonctions de ministre) pose l’éventualité d’un remaniement ministériel au sein d’un gouvernement endeuillé par le décès tout récent de son numéro 2, Abdellah Baha.

 

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte