Société

Immigration : coup de chaud entre l’Algérie et le Niger

Par
Mis à jour le 25 décembre 2014 à 17:18

Plus de 3 000 migrants nigériens ont été expulsés d’Algérie à la fin novembre. Dans des conditions qui posent problème.

L’expulsion d’Algérie, fin novembre, de plus de 3 000 migrants nigériens suscite un certain malaise à Niamey.

Si la reconduite à la frontière de femmes et d’enfants, dont beaucoup vivaient de mendicité dans la région de Tamanrasset, s’est faite en accord entre les deux pays, il apparaît que les autorités algériennes ont profité de l’occasion pour expulser un certain nombre de travailleurs, certains en situation irrégulière et d’autres pas.

Niamey, qui ne souhaite pas crisper ses relations avec son grand voisin, l’a discrètement fait savoir, mi-décembre, à l’ambassadeur d’Algérie. Lequel a répondu qu’il n’était pas informé de ce "dérapage".