Diplomatie

Immigration : coup de chaud entre l’Algérie et le Niger

| Par Jeune Afrique
Au Niger, des clandestins reconduits d'Algérie.

Au Niger, des clandestins reconduits d'Algérie. © AFP

Plus de 3 000 migrants nigériens ont été expulsés d’Algérie à la fin novembre. Dans des conditions qui posent problème.

L’expulsion d’Algérie, fin novembre, de plus de 3 000 migrants nigériens suscite un certain malaise à Niamey.

Si la reconduite à la frontière de femmes et d’enfants, dont beaucoup vivaient de mendicité dans la région de Tamanrasset, s’est faite en accord entre les deux pays, il apparaît que les autorités algériennes ont profité de l’occasion pour expulser un certain nombre de travailleurs, certains en situation irrégulière et d’autres pas.

Niamey, qui ne souhaite pas crisper ses relations avec son grand voisin, l’a discrètement fait savoir, mi-décembre, à l’ambassadeur d’Algérie. Lequel a répondu qu’il n’était pas informé de ce « dérapage ».

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte