Diplomatie

Sécurité maritime : le Cameroun va bien signer la charte de Lomé

L'entrée du sommet de Lomé sur la sécurité maritime, le 14 octobre 2016. © DR

Selon nos informations, le Cameroun va bien signer la Charte de Lomé sur la sécurité maritime. La délégation du pays avait surpris son monde en ne faisant pas partie des signataires lors du sommet de l’Union africaine le 15 octobre.

Au nombre des États non-signataires, où l’on retrouve beaucoup de pays d’Afrique australe notamment, le Cameroun faisait figure de poids lourd. Pourtant en pointe dans la lutte contre la criminalité maritime, il n’avait pas signé la Charte de Lomé, adoptée par les chefs d’État de l’Union africaine, réunis en sommet le 15 octobre à Lomé, au Togo.

Signature imminente

Ce n’est cependant, selon nos informations, que partie remise et le Cameroun va bien signer le texte prochainement. « Nous ne pouvions pas signer à Lomé car notre chef de délégation [le ministre de la Justice Laurent Esso, en l’absence du président Paul Biya ou de son ministre des Affaires étrangères, NDLR], n’avait tout simplement pas reçu le mandat pour le faire », explique Simon Mbida, représentant camerounais auprès de l’Union africaine, à Addis Abeba.

La charte nous satisfait pleinement

« Nous allons le signer prochainement, dès que notre ambassadeur en aura reçu le mandat », explique encore le diplomate. Le Cameroun, qui avait été à l’origine du code de Yaoundé sur la sécurité maritime en 2013, a obtenu, toujours selon notre source, toute satisfaction quant à ses revendications sur le texte. « La charte nous satisfait pleinement et toutes nos préoccupations ont été pris en compte. Nous n’avons donc aucune raison de ne pas signer », conclut Simon Mbida.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte