Conso & Distribution

Le luxe en Afrique tient une nouvelle ambassadrice à Paris

Cartier commercialise des bijoux, des montres, des lunettes et des portefeuilles. La société française est une filiale du groupe de luxe suisse Richemont. Ici, un stand de Cartier en 2012 durant le Queen's Cup, le célèbre tournoi britannique de polo. Cartier a signé récemment un nouvel accord de distribution en Côte d'Ivoire. © Jon Furniss/AP/SIPA

Coralie Omgba, l'ancienne gestionnaire de fortune en Suisse, Française d'origine camerounaise, accélère dans la promotion du luxe à destination du continent. Elle organise une conférence regroupant les acteurs de ce segment de marché en forte croissance qui aura lieu le 25 octobre au Plaza Athénée, un palace parisien.

Communicante, formée à l’école Sawi à Lausanne en Suisse romande, Coralie Omgba, 34 ans, lâche sa carrière dans la banque, chez le gestionnaire de fortune Pictet (Genève), où elle travaillait sur des produits complexes dans le middle office, pour se consacrer à sa passion, le luxe à destination des Africains.

À cette fin, elle organise à Paris le 25 octobre une conférence sur le marché émergent du luxe sur le continent qui se tiendra au Plaza Athénée. Estimé à 4 milliards de dollars en Afrique subsaharienne, celui-ci pourrait s’accroître de +31.2% en 2019 selon Euromonitor.

Seront réunis mardi prochain des experts économiques et financiers sur l’Afrique, et le luxe : Jean-Michel Lavoizard, directeur général d’ARIS Intelligence, cabinet d’intelligence économique basé en Côte d’Ivoire et au Nigeria, Nicolas Pyrgos, fondateur et directeur du cabinet de conseil financier Emeraude Suisse Capital (Genève), Zakary Chanou, fondateur de la conciergerie de luxe, The UUU, Kelebogile Mashigo, spécialiste de la stratégie de marque (Brand Strategist Expert) chez l’Oréal en Afrique du Sud et à Paris, Julien Veillon, fondateur de l’agence d’innovation Doers (Paris), ou encore Stéphane Brabant, avocat associé d’Herbert Smith Freehills à Paris. Une petite centaine de participants sont attendus.

Création d’une société de mise en relation entre les groupes de luxe et les clients africains

La rencontre sera aussi l’occasion pour Coralie Omgba de parler de son blog, Magnates Place, sur l’art de vivre et le luxe en Afrique. On y retrouve des chroniques sur des hôtels huppés, par exemple à Accra, ou encore des analyses sur le marché de l’art contemporain  en Afrique du Sud et au Nigeria.

L’entrepreneuse française d’origine camerounaise a aussi créé il y a un mois à Paris, Co-signature, sa société qui connecte la clientèle africaine fortunée aux marques du luxe dans le monde. En organisant par exemple un déplacement d’amateurs de champagne à Reims dans les caves de grands crus, ou en faisant découvrir les ateliers d’un célèbres horloger suisse à l’acquéreur d’une montre.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte