Justice

Sénégal : Karim Wade reste en prison en attendant la fin de son procès à Dakar

| Par Jeune Afrique
Karim Wade lors d’une audience, le 31 juilet 2014.

Karim Wade lors d'une audience, le 31 juilet 2014. © DR

Lundi, la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) n’a pas répondu positivement à la demande de mise en liberté provisoire de Karim Wade et Mamadou Pouye.

Ses avocats en avait fait la demande, estimant que vingt mois en prison étaient déjà suffisants, mais Karim Wade n’a finalement pas obtenu sa mise en liberté provisoire. Un second prévenu, Mamadou Pouye, reste également en prison avec l’ancien ministre, au sein de la maison d’arrêt de Rebeuss.

Le 29 décembre, la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) a ainsi jugé le risque de subornation de témoins trop important dans le cas de Pouye, tandis que la libération de Karim Wade présente des risques trop grands de perturbation de l’ordre public. Les juges se sont fondés entre autres sur les bruyants soutiens du fils d’Abdoulaye Wade à chacune de ses apparitions au tribunal.

Après le départ des deux accusés, qui ont rejoint leur cellule, la CREI a repris l’audition des témoins.

>> Retrouvez tous nos articles sur le procès Karim Wade

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer