Immigration

Congo : le PCT de Denis Sassou Nguesso favorable à un changement de Constitution

| Par Jeune Afrique
Le président congolais Denis Sassou Nguesso, le 1er août 2014 à Washington.

Le président congolais Denis Sassou Nguesso, le 1er août 2014 à Washington. © AFP

La grande majorité des participants au comité central du PCT, le parti au pouvoir, a approuvé mardi un éventuel changement de la Constitution.

Le comité central du Parti congolais du travail (PCT, au pouvoir) du président Denis Sassou Nguesso s’est prononcé mardi 30 décembre tard dans la nuit en faveur d’un changement de la Constitution de 2002.

"Sur 46 personnes (qui se sont) prononcées sur le changement du texte fondamental, une seule s’est opposée, a déclaré à l’AFP une source ayant pris part aux travaux.

>> Lire aussi : Le congrès du PCT, première étape avant le changement de Constitution… ou de république ?

Une déclaration officielle des cadres du PCT, venus de l’ensemble du pays et de l’étranger, est prévue ce mercredi à 16h, après les célébrations du 45è anniversaire du parti.

Le changement du texte fondamental permettrait à Denis Sassou Nguesso de se représenter à la présidentielle de 2016 pour un nouveau mandat de sept ans. La Constitution congolaise en vigueur depuis 2002 limite à deux le nombre de mandats présidentiels et l’âge des candidats à 70 ans.

(Avec AFP)
 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte