Politique

Coup d’État manqué en Gambie : deux Américains dans le viseur de la justice

Deux Américains d’origine gambienne accusés d’avoir préparé la tentative de putsch contre le président gambien, Yahya Jammeh, le 30 décembre, vont comparaître lundi devant la justice américaine.

Par
Mis à jour le 5 janvier 2015 à 17:45

Le président gambien Yahya Jammeh. © Reuters

Cherno Njie, 57 ans, et Papa Faal, 46 ans, deux Américains qui possèdent également la nationalité gambienne doivent comparaître lundi 5 janvier respectivement à Baltimore, dans le Maryland (Est), et à Minneapolis, dans le Minnesota (Nord) pour complot de violation du traité de neutralité avec un pays allié des États-Unis.

Ils sont accusés d’avoir  préparé la tentative de putsch contre le président gambien Yahya Jammeh.

Lire aussi : Que sait-on du coup d’État manqué contre Yahya Jammeh ?

Selon la justice américaine, Papa Faal aurait participé à l’attaque manquée du palais présidentielle, Cherno Njie se tenant, lui, à l’écart dans l’attente de prendre le pouvoir si l’assaut avait réussi. Après l’échec du putsch, les deux hommes avaient ensuite réussi à prendre la fuite et regagner les États-Unis où ils ont été arrêtés, poursuit l’acte d’accusation.

Les deux hommes sont également poursuivis pour possession d’armes à feu dans le but de commettre un acte de violence. "Ils avaient acquis ces armes, des munitions et toutes sortes d’équipements aux États-Unis, d’août à octobre, et les avaient envoyés en Gambie pour les utiliser dans leur tentative de coup d’État", peut-on lire dans le document.

(Avec AFP)