Justice

CPI – Gambie : Fatou Bensouda, procureur à poigne

Fatou Bensouda, procureur général de la CPI.

Fatou Bensouda, procureur général de la CPI. © Ho/ANP/AFP

Les femmes puissantes sont de plus en plus nombreuses sur le continent. Voici notre sélection – forcément subjective – des 50 Africaines les plus influentes au monde.

La Gambienne Fatou Bensouda, 53 ans, est la magistrate la plus crainte ou la plus contestée de la planète, c’est selon. Une demi-revanche pour celle qui, petite, a souffert de voir sa tante se faire battre par son mari. La jeune fille s’est donc tournée vers des études de droit, au Nigeria. De retour à Banjul, elle obtiendra un poste de procureur général, en 1987, puis sera nommée ministre de la Justice (1998-2000), avant d’officier au sein du Tribunal pénal international pour le Rwanda, à Arusha.

Élue procureur général de la Cour pénale internationale (CPI) en 2011, Bensouda s’est retrouvée au coeur de la vie politico-judiciaire africaine. C’est elle qui a inculpé l’Ivoirien Laurent Gbagbo, dont le procès est censé s’ouvrir le 7 juillet 2015. Elle affronte indirectement des milices, comme en Libye la tribu de Zintan, qui refuse de livrer Seif el-Islam Kadhafi.

Mais elle est parfois contrainte d’admettre son impuissance, comme le 13 décembre, lorsqu’elle a annoncé au Conseil de sécurité de l’ONU qu’elle suspendait ses enquêtes au Darfour. Une semaine plus tôt, elle renonçait à poursuivre le président kényan, Uhuru Kenyatta.

Passez votre souris sur les boutons puis cliquez sur le nom des personnalités pour lire leurs portraits.
© Infographie : Elena Blum pour Jeune Afrique

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte