Dossier

Cet article est issu du dossier «50 femmes puissantes»

Voir tout le sommaire
Archives

Kenya : Ory Okolloh, à l’avant-garde des nouvelles technologies

Ory Okolloh : responsable des investissements d'Omidyar Network Africa. © Jemal Countess/Getty Images for TIME/AFP

Les femmes puissantes sont de plus en plus nombreuses sur le continent. Voici notre sélection - forcément subjective - des 50 Africaines les plus influentes au monde.

Depuis Johannesburg, elle rayonne sur la scène technologique africaine. Ory Okolloh, 37 ans, s’attelle depuis sept ans à faire évoluer la gouvernance sur le continent à l’aide d’outils numériques. D’abord lors des violences postélectorales de 2007-2008 au Kenya, où cette diplômée de Harvard a développé Ushahidi, une plateforme de témoignages transmis par SMS ou e-mail et géolocalisés sur Google Maps.

Puis pour Google, dont elle prend la direction de la stratégie en Afrique en 2011. Elle parcourt alors le continent afin de promouvoir les vertus économiques et politiques d’internet. Depuis deux ans, elle poursuit cette mission au sein de la fondation américaine Omidyar Network.

Lorsque l’homme d’affaires nigérian Tony Elumelu a annoncé, en décembre, l’octroi de 80 millions d’euros à 10 000 entrepreneurs, c’est tout naturellement qu’il a demandé à Ory Okolloh d’intégrer le comité de sélection des bénéficiaires.

Passez votre souris sur les boutons puis cliquez sur le nom des personnalités pour lire leurs portraits.
© Infographie : Elena Blum pour Jeune Afrique

Lire les autres articles du dossier

«50 femmes puissantes»

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte