Politique

L’armée ougandaise confirme la reddition en Centrafrique d’Ongwen, l’un des chefs de la LRA

Sans attendre la confirmation de Washington, l’armée ougandaise a annoncé mercredi que Dominic Ongwen, l’un des principaux chefs de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) de Joseph Kony, s’est rendu aux forces spéciales américaines en Centrafrique.

Par
Mis à jour le 7 janvier 2015 à 13:26

Des combattants de la LRA à Ri-Kwangba, au Soudan du Sud. © AFP

Considéré comme l’un des premiers commandants de la l’Armée de résistance du Seigneur (LRA), Dominic Ongwen a mis fin à sa lutte armée. Le chef rebelle, recherché par la justice internationale, s’est rendu à des militaires américains en Centrafrique, a rapporté, mardi 6 janvier, la diplomatie américaine.

"Cet individu s’est identifié sous le nom de [Dominic] Ongwen (…) affirmant avoir fait défection de la LRA", a indiqué Jennifer Psaki, la porte-parole du secrétaire d’État. Elle n’a toutefois pas confirmé s’il s’agissait à coup sûr de Dominic Ongwen.

>> Lire aussi : #zeroLRA : toi aussi, collecte des fonds pour arrêter Joseph Kony !

Un coup dur pour la LRA

Après vérifications, c’est l’armée ougandaise qui a confirmé, ce mercredi, la nouvelle. Un coup dur pour la structure de commandement de Joseph Kony. "Sa reddition place la LRA dans la plus vulnérable des positions", a déclaré Paddy Ankunda, le porte-parole de l’armée ougandaise.

Selon lui, Dominic Ongwen s’est d’abord rendu aux rebelles centrafricains de l’ex-Séléka, avant d’être remis aux militaires américains.

>> Lire aussi :  La volonté de reddition de Joseph Kony, info ou intox ?

(Avec AFP)