Société

Le cheveu naturel fait sa révolution et renaît en Afrique

natural-hair-mouvement

Nature Girls Club © Nature Girls Club

Depuis des années, la femme noire hésite entre cheveux lissés ou cheveux naturels. C’est aujourd’hui au tour du continent africain de faire sa révolution capillaire.

Depuis le début des années 2000, en Europe et aux États-Unis, de nouveaux mouvements « pro cheveux naturels » se sont développés. À commencer par celui des Nappy (Natural and Happy), ou encore des courants nés sur Internet avec les hashtags #TeamNatural ou #NaturalHair. Ces mouvements ont vu le jour suite à une émancipation de la femme noire vis-à-vis du diktat de la beauté à l’européenne, où le cheveu lisse et parfaitement coiffé est de rigueur.

Un mouvement porté par le 2.0

Sur Instagram, Facebook et YouTube, plateformes miroirs des nouvelles tendances et révolutions, les internautes ont pu montrer leurs cheveux crépus, en parler, et informer la population noire des différentes méthodes adéquates pour bien s’occuper de ses cheveux en termes d’hydratation ou de coiffures. Grâce aux réseaux sociaux, les leaders de ces mouvements ont pu encourager de nombreuses femmes en Afrique à ne plus avoir honte de leurs cheveux.

Lire la suite sur Into The Chic, une publication de Jeune Afrique, en cliquant ici.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte