Société

Côte d’Ivoire : l’école obligatoire le mercredi ne passe pas auprès des enseignants

Mis à jour le 7 septembre 2016 à 18:07

L’école Jean Delafosse des 220 logements à Abidjan. © Guillaume Binet / MYOP pour JA

Cette année, les quelque trois millions d’élèves ivoiriens du primaire iront aussi à l’école les mercredis matins. Une décision critiquée par les syndicats d’enseignants.

Le 14 septembre sera un jour particulier pour les écoliers de Côte d’Ivoire. Cette année contrairement à la précédente, les quelques trois millions d’élèves du pays auront école le mercredi matin, ramenant la semaine à cinq jours. « À compter de l’année scolaire 2016-2017, la semaine du travail dans l’enseignement primaire comptera cinq jours, lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi », indique un arrêté, en date du 12 août, du ministre de l’Éducation.

« Le retour au cours du mercredi vise à améliorer la performance du système éducatif. Il s’agit d’accroître le temps d’apprentissage », a précisé Kandia Camara, la ministre de l’Éducation lors du Conseil des ministres du mercredi 7 septembre. »Nous voulons nous rapprocher des normes internationales en matière d’horaires ». La norme Unesco requiert entre 800 et 1100 heures. Les écoliers ivoiriens en suivront 990 cette année.

« Mépris de l’instituteur »

Cette décision ne passe pas encore auprès des syndicats enseignants. « Faire du mercredi un jour ouvrable est une insulte à la profession d’instituteur et un mépris de l’instituteur », dénonçait le 1er août un communiqué du réseau des instituteurs de Côte d’Ivoire. « Le mercredi est un jour de repos pour l’enfant et pour le maître. C’est un temps que met à profit le maître pour ses préparations et le rééquilibrage de ses cours », poursuivait le document.

Jusqu’à présent, le mercredi matin était dédié à des cours de rattrapage ou de soutien, ou encore la préparation du travail pédagogique de la semaine pour les enseignants.