Sport

Football : éliminatoires CAN 2017, un week-end de choc

| Par
Mis à jour le 02 septembre 2016 à 18h49
Les joueurs ivoiriens célébrant leur victoire à la CAN en février 2015 février. On imagine mal le champion d'Afrique ne pas être de l'aventure gabonaise.

Les joueurs ivoiriens célébrant leur victoire à la CAN en février 2015 février. On imagine mal le champion d'Afrique ne pas être de l'aventure gabonaise. © Themba Hadebe/AP/SIPA

Alors que dix des 16 équipes qui doivent prendre part à la prochaine Coupe d’Afrique des nations sont connues, huit pays sont en lice pour les six places encore à prendre ce weekend. Focus sur les chocs de cette dernière journée des éliminatoires.

Une finale avant la finale. C’est ce que promet le duel qui va opposer dimanche la RD Congo et la Centrafrique. Les Fauves du Bas-Oubangui se déplacent chez leurs voisins et vont jouer le tout pour le tout afin d’arracher une qualification historique à une phase finale de Coupe d’Afrique des nations*.

Un exploit qu’ils avaient failli réaliser lors des éliminatoires de la CAN 2013 à Ouagadougou face aux Étalons, n’eut été ce but inscrit dans les arrêts de jeux par l’ancien lorientais Alain Traoré. Victoire des derniers instants qui avait permis aux poulains de Paul Put, futur vice-champion de la compétition, d’arracher une qualification in extremis.

Ce week-end, les hommes d’Hervé Loungoundji devront donc batailler dur face aux Léopards qui, eux, pourraient à la limite se contenter d’un match nul. Mais même en cas de défaite, les coéquipiers de Yannick Bolasie, la nouvelle recrue d’Everton, pourraient terminer meilleur deuxième et décrocher leur ticket pour le Gabon.

Le Togo et le Burkina en sursis, la Côte d’Ivoire sous pression

Dans le groupe A, les Éperviers du Togo doivent sortir leurs griffes s’ils veulent venir à bout des Requins de la Mer rouge – Djibouti – en espérant dans le même temps un faux pas des Aigles de Carthage face au Liberia. Tout autre scénario les priverait de l’aventure gabonaise. C’est peu de dire qu’Adebayor et les siens n’ont pas toutes les cartes en main, contrairement à leurs voisins du Burkina Faso.

Mais les Étalons ont aussi besoin, impérativement, d’une victoire face aux Cranes car un nul ou une défaite qualifierait automatiquement les Ougandais. Dans la poule I, les Ivoiriens n’ont, quant à eux, besoin que d’un match nul face à la Sierra Leone pour s’envoler au Gabon. Même si les Leones Stars ne comptent pas faire de figuration au bord de la lagune Ébrié, on imagine mal les champions d’Afrique en titre perdre ce match, de surcroît devant leur public.

Éthiopie, Swaziland et Mauritanie, on y croit

Les Walya d’Éthiopie dans le groupe J, les Sihlangu Semnikati – bouclier du roi – du Swaziland dans le groupe L et les Mourabitounes de la Mauritanie peuvent eux aussi espérer être de la fête en terminant meilleur deuxième de leurs poules. Mais pour cela, il faudrait sortir le grand jeu respectivement contre les Seychelles, le Malawi et l’Afrique du sud.


*Les dix équipes qui participeront à la coupe pour le moment sont : l’Algérie, le Cameroun, l’Égypte, le Gabon, le Ghana, la Guinée Bissau, le Mali, le Maroc, le Sénégal etle Zimbabwe.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte