Société

Nigeria : le milliardaire Aliko Dangote s’associe à l’artiste Bono pour aider les victimes de Boko Haram

Le chanteur Bono et le milliardaire Aliko Dangote. © AP/SIPA/Africa CEO Forum/Montage J.A.

Le Nigérian Aliko Dangote, l'homme le plus riche d'Afrique, a rencontré lundi le chanteur de U2, Bono, à Abuja. Leur objectif : un partenariat pour venir en aide aux 2,6 millions de déplacés du conflit avec Boko Haram.

Le chanteur de U2, Bono, a déclaré, lundi 29 août, que les deux hommes voulaient « se rendre utiles », sans préciser sous quelle forme, dans la crise qu’affronte le Nigeria en conflit avec Boko Haram. Il avait auparavant visité, en compagnie du milliardaire nigérian, des camps de déplacés du nord-est du Nigeria qui l’ont « profondément perturbé ».

Aliko Dangote et Bono, accompagnés par l’ancien secrétaire d’État britannique pour le développement international, Douglas Alexander, se sont aussi rendus à Abuja dans le cadre de la campagne de ONE, organisation internationale qui regroupe riches hommes d’affaires et célébrités. Soutenue par plus de 7 millions de personnes dans le monde, elle fait campagne contre l’extrême pauvreté, particulièrement en Afrique.

Les deux philanthropes ont été reçus par le vice-président Yemi Osinbajo, qui a salué « ce partenariat international, qui doit assurer une réponse ciblée à la crise humanitaire grandissante dans le nord-est du pays ». Le vice-président a reconnu que le Nigeria avait besoin d’aide pour résoudre la crise alimentaire et sanitaire. « Dire qu’un pays seul peut gérer ce type de crise, qu’il peut gérer 2 millions de déplacés avec parmi eux des enfants, ce serait irresponsable », a-t-il affirmé.

50 000 enfants en danger de mort dans le Nord-Est

De retour de Maiduguri, la capitale de l’État du Borno et ancien fief de Boko Haram, Aliko Dangote a promis de poursuivre l’aide qu’il apporte au pays depuis plusieurs années à travers sa fondation personnelle, en intégrant le conseil d’administration de ONE dont Bono fait partie, tout comme l’anglo-soudanais Mo Ibrahim, Bill Gates ou encore Michael Bloomberg.

Aliko Dangote a récemment donné 2 milliards de nairas (5,6 millions d’euros) à l’État du Borno pour aider à sa reconstruction ainsi que des camions de nourriture et 400 millions de nairas (1,1 million d’euros) pour les réfugiés.

Les Nations unies ont également appelé lundi 29 août le gouvernement nigérian à prendre des mesures pour résoudre cette crise « qui dépasse toutes les lignes rouges de l’urgence ». Depuis le mois de juin, de nombreuses ONG demandent une mobilisation massive pour faire face à ce que Médecins sans frontières qualifie de « catastrophe humanitaire ». Près de 50 000 enfants risquent notamment de mourir de faim d’ici la fin de l’année dans le nord-est du Nigeria, selon les estimations de l’Unicef.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte