Société

CAN 2015 : Claude Le Roy, l’humour face aux tracas

Par - Alexis Billebault
Mis à jour le 16 janvier 2015 à 18:54

Même si sa colère est (un peu) retombée, Claude Le Roy, le sélectionneur du Congo, doit encore faire face à certaines difficultés logistiques, alors que son équipe dispute samedi 17 juin à Bata le match d’ouverture de la CAN 2015 face à la Guinée équatoriale.

Au moins, Claude Le Roy n’a pas perdu son sens de l’humour, malgré les désagréments vécus par la délégation congolaise depuis son arrivée en Guinée équatoriale. Les Diables Rouges resteront finalement dans l’hôtel de Bata qui leur a été attribués, malgré un nombre de chambre insuffisant.

"Les joueurs bénéficient de lits jumeaux. Mais pas mon staff technique. Ils sont obligés de dormir ensemble. Cela favorise le mariage pour tous !", s’est amusé le technicien français.

>> Voir aussi notre page spéciale "Toute l’actualité de la CAN sur Jeune Afrique"

Un tacle pour la CAF

"Mais il est tout de même anormal d’être face à cette situation qui, je l’espère, ne va pas durer. Le patron de l’hôtel fait tout ce qu’il peut pour trouver une solution", tempère-t-il.

Le sélectionneur du Congo en a aussi profité pour tacler la Confédération africaine de football (CAF).

"Les délégations réduites à trente personnes, c’était d’actualité en 1986 ! Il faudrait que la CAF comprenne cela. Aujourd’hui, il y a 23 joueurs, et même si mon staff technique est assez réduit, on a besoin d’adjoints, de médecins, etc… Dans notre délégation, il n’y a pas un membre de la fédération." 

"Il est beau de loin, mais il est loin d’être beau !"

Le Roy s’est également épanché sur la qualité du terrain d’entraînement mis à la disposition de son équipe, là aussi avec une pointe d’ironie. "C’est le stade annexe de celui où se joueront les matches. Il est beau de loin, mais il est loin d’être beau ! La pelouse est en réalité pleine de faux rebonds."

Vendredi, les Congolais pourront cependant s’entraîner sur le terrain où ils affronteront le Nzalang Nacional le 17 janvier, comme l’exige le règlement.

>> Lire aussi : Avec Ibenge et Le Roy, les Congo font la paire pour la CAN 2015