Société

CAN 2015 : Emilio Nsue, le héros de la Guinée équatoriale

Par - Camille Belsoeur
Mis à jour le 17 janvier 2015 à 19:00

La Guinée équatoriale a été tenue en échec lors du match d’ouverture de la CAN 2015 face au Congo (1-1), samedi à Bata. Le pays organisateur doit son salut à son attaquant Emilio Nsue.

La sélection de Guinée équatoriale espérait mieux pour ses débuts dans sa CAN 2015. Le pays hôte a été tenu en échec par le Congo (1-1), lors du match d’ouverture du tournoi. Dans un stade de Bata plein comme un oeuf, avec 40 000 fans équato-guinéens vêtus de rouge en hommage à la Nzalang Nacional, c’est un jeune homme de 25 ans, Emilio Nsue, qui a d’abord fait chaviré un pays. Mais le Congo de Claude Le Roy a mis fin à la fête en égalisant en fin de match.

Emilio Nsue, le buteur providentiel

Le match entre la Guinée équatoriale et le Congo de Claude Le Roy a basculé dès la 16e minute, avec l’ouverture du score d’Emilio Nsue. Lancé dans le dos de la défense par Kike Boula, auteur d’un magnifique dribble au départ de l’action, l’attaquant équato-guinéen a parfaitement ajusté le gardien congolais Mafoumbi pour ouvrir le score.

Avec ce but, Emilio Nsue s’impose un peu plus comme le héros de la nation. Déjà auteur de quatre buts en quatre sélections, ce jeune attaquant de 25 ans, Espagnol d’origine, est la nouvelle star de la Guinée équatoriale. Et l’histoire est belle, puisque en 2012 Emilio Nsue, qui évolue en D2 anglaise avec le club de Middlesbrough, avait refusé de jouer pour la Nzalang Nacional. Le joueur espérait en effet à l’époque être sélectionné par l’équipe d’Espagne. Face au Congo, Emilio Nsue était même tout proche d’inscrire un doublé, mais son lob judicieux sur Mafoumbi à la 73e minute a été refusé pour un hors-jeu discutable.

Le match : le retour du Congo

Dominatrice en première mi-temps, avec un trio de feu en attaque avec Emilio Nsue, Kike Boula et Balboa, la Guinée équatoriale a davantage peiné dans le deuxième acte, notamment den raison d’une baisse de régime physique en fin de match. Mais Balboa aurait pu doubler la mise à la 66e minute sur un face-à-face avec le gardien congolais Mafoumbi, auteur sur le coup d’une magnifique parade. Emilio Nsue s’est lui vu refuser un but pour un hors-jeu litigieux quelques minutes plus tard. De quoi nourrir des regrets du côté de la Guinée équatoriale puisque le Congo a égalisé en fin de match grâce à Thievy Bifouma, buteur tardif à la 87e minute. Les Congolais ont même raté le jackpot dans les arrêts de jeu lorsque Malonda a vu sa frappe repoussée par Ovono, le portier de la Guinée équatoriale.

La colère de Claude Le Roy

Interrogé au micro de Canal+ au coup de sifflet final, le sélectionneur congolais Claude Le Roy a poussé un coup de gueule. "On est rentré dans le match un peu tard. Mais on nous a mis dans des embouteillages avant le match dans un bus sans climatisation. Et c’est indigne pour un pays organisateur de se comporter comme ça envers un adversaire."

>> Suivez toute l’actualité de la CAN 2015 sur notre page spéciale.