Sport

CAN 2015 : les regrets des Léopards face à la Zambie

La Zambie et la RD Congo ont partagé les points dimanche à Ebebiyin. © Photo AP

Singuluma avait parfaitement lancé la Zambie en ouvrant le score après 70 secondes de jeu, mais ensuite ce sont les joueurs de la RD Congo qui ont dominé la rencontre sans toutefois parvenir à l'emporter (1-1), dans ce premier match du groupe B. 

Mis à jour le 19/01 à 09h54.

Il ne fallait pas arriver en retard dans le stade champêtre d’Ebebiyin – seulement 5 000 places – dimanche pour le premier match du groupe B entre la Zambie et la RD Congo (1-1). Les Chipolopolos, vainqueurs surprises de la CAN 2012, ont effet marqué après une poignée de secondes de jeu. C’est Singuluma, très en vue, qui a ouvert le score après 70 secondes de jeu après avoir hérité à l’entrée de la surface d’un ballon dégagé par Kidiaba, le portier congolais. La frappe de l’attaquant zambien n’a pas laissé à Kidiaba le temps de se replacer après sa sortie. Ce but, le plus rapide de cette CAN 2015 pour le moment, est d’autant plus cruel pour les supporters de la RDC, que Singuluma évolue dans le club congolais du TP Mazembe. L’attaquant zambien a réalisé un beau match, il aurait pu même inscrire un doublé sur une volée en pivot à la 17e minute.

Bolasie, l’homme du match

Du côté des Léopards, c’est l’ailier Yannick Bolasie qui a endossé le costume de héros de la nation. Le joueur de Cristal Palace (Premier League anglaise) a multiplié les dribbles et les occasions pour constamment mettre le feu dans la défense zambienne. C’est lui qui a égalisé à la 65e minute en reprenant parfaitement un centre de Mabwati. Avant, Bolasie avait déjà eu de multiples opportunités de marquer, mais avait à chaque fois buté sur Mweene le portier zambien, comme sur ce tir décoché de l’entrée de la surface à la 31e minute. 

>> La CAN 2015 : une compétition moins bling-bling ?

Chez les Léopards, Mbokani a lui aussi pesé. Mais l’attaquant star de la RDC n’est pas encore à 100% et il lui a souvent manqué un petit quelque chose pour trouver le chemin des filets. Comme sur cette reprise acrobatique à la 46e minute suite à un centre, sur laquelle il lui manquait quelques centimètres pour propulser le ballon dans le but zambien. Mais sur un autre geste acrobatique, dos au but quasiment sur la ligne de sortie de but, il a fait le spectacle. 

Le match : la Zambie a cédé

Très vite devant au tableau d’affichage, les Chipolopolos ont ensuite subi. D’abord solides, les défenseurs zambiens ont progressivement perdu leurs duels face aux remuants attaquant congolais. Par sa vitesse, Yannick Bolasie leur a fait très mal. Limités techniquement, les joueurs de Janza, le coach zambien, n’ont pas non plus montré grand-chose offensivement après leur but. Le milieu de terrain Kabala, percutant, a bien réalisé quelques percées, mais il lui manquait un réel appui devant pour conclure. Les Léopards peuvent eux nourrir des regrets car ils ont multiplié les occasions, notamment en deuxième période. "Le coach était en colère dans le vestiaire. On a pris un but très vite et ensuite c’était difficile de marquer", expliquait Yannick Bolasie après le match. 

>> Suivez toute l’actualité de la CAN 2015 sur notre page spéciale. 

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte