Conso & Distribution

Shoprite passe le cap des 200 supermarchés hors d’Afrique du Sud

Après un premier échec en début d'année, Steinhoff était fianelment parvenu à prendre le contrôle de Shoprite le 1er décembre. © Gwenn DUBOURTHOUMIEU pour Jeune Afrique

Le géant de Cape Town boucle un exercice 2015-2016 sur une forte croissance de son activité et de sa rentabilité. Pour la chaîne de supermarchés sud-africaine, le continent représente "la plus grosse partie de sa croissance future".

Shoprite Holdings, le géant sud-africain des supermarchés et des magasins de vente au détail (Shoprite, Checkers, Usave, OK Furniture, House & Home…), a connu une croissance fulgurante à travers le continent.

Entre juin 2014 et juin 2016, 38 supermarchés Shoprite ont été ouverts dans des pays africains (principalement en Angola, en Zambia et au Nigeria), soit 30 % des nouvelles ouvertures du groupe sud-africain, selon son rapport annuel publié le mardi 23 août.

Fin juin 2016, le groupe comptait 207 supermarchés Shoprite sur le continent, en dehors de son marché domestique, contre 189 supermarchés un an plus tôt, et 964 supermarchés en Afrique du Sud (contre 915 fin juin 2015).

Shoprite Holdings comptait 375 établissements (supermarchés, pharmacies, chaînes de restauration rapide, magasins d’alcools et de meubles compris) dans ses implantations africaines à la fin juin 2015, en progression de +12,6 % sur un an, pour un total de 2 214 magasins (+4,9 %).

Hausse rapide des ventes

Entre juillet 2015 et juin 2016, ses ventes ont progressé de +32,6 % à 24,43 milliards de rands (1,465 milliard d’euros) dans les 14 pays où le groupe opère (Nigeria, Angola, Malawi, République Démocratique du Congo, Madagascar, Maurice…).

Sur la même période, le chiffre d’affaires annuel de Shoprite Holdings (réalisé à 81 % en Afrique du Sud) était en hausse de +14,4 % à 130 milliards de rands (8,4 milliards d’euros).

Son bénéfice a atteint 4,8 milliards de rands durant l’exercice clos le 30 juin 2016, contre 4, 1 milliards de rands l’an dernier.

Des conditions de marché qui vont se tendre

La direction de Shoprite reconnaît que « les conditions de marché pourraient se tendre encore davantage », sous le coup du ralentissement du commerce du pétrole et des matières premières, ainsi que les effets négatifs de ce ralentissement sur les monnaies de ses pays d’implantation.

Le géant de Cape Town prévoit d’ouvrir 46 établissements supplémentaires (dont 30 supermarchés) en dehors d’Afrique du Sud sur l’exercice 2016-2017, en ligne avec la cinquantaine d’ouvertures comptabilisées durant l’exercice fiscal clos le 30 juin 2016. Le groupe indique compter jusqu’à 108 « opportunités d’ouvertures d’établissements » à travers le continent, à moyen terme.

Actionnaires

Selon les derniers chiffres disponibles, les principaux actionnaires de Shoprite Holdings sont le milliardaire sud-africain Christophe Wiese (15,31 %) et le fonds de pension sud-africain Government Employees Pension Fund (12,26 %). Les Fonds de pension publics de la Norvège et de la Namibie, le fonds souverain de Singapour, ainsi que les banques d’affaires Lazard, JPMorgan et Wells Fargo figurent également parmi ses actionnaires.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte