Cinéma

Congo : ouverture d’une salle de cinéma à la pointe de la technologie

Capture d'écran du film Independence Day 2. © YouTube

La République du Congo s’offre un cinéma de haut standing de 200 places à Brazzaville.

Située au cœur du Plateau des 15 ans, la MTN Movies House a été inaugurée le 17 août. Les invités – parmi lesquels figuraient Adélaïde Yvonne Mougany, ministre des Petites et moyennes entreprises, de l’Artisanat et du Secteur informel, Leon Juste Ibombo, Ministre des Postes et des Télécommunications, Stephanie Sullivan, Ambassadeur des États-Unis, ou encore Sébastien Kamba, le premier cinéaste congolais et président du comité de Relance du Cinéma Congolais) – ont pu visionner l’un des blockbusters estivaux américains, Independence Day : Resurgence, diffusé en 4K sur un écran géant de 7 mètres sur 4 avec un son Dolby Digital 7.1.

Cinebox, la société congolaise administratrice du projet, a donc investi dans le top de la technologie pour assurer une diffusion qui fait la part belle aux blockbusters américains et aux films français, visant avant tout un public familial. Cette semaine les Brazzavillois peuvent ainsi voir Kung Fu Panda, Divergente 3 ou encore God of Egypt. Mais les productions locales ne sont pas oubliées, avec la diffusion hebdomadaire de films africains, comme cette semaine le film congolais Grave erreur de Rich Mbelele.

Mais Cinebox entend être plus qu’un simple diffuseur. Contactée par Jeune Afrique, la société explique qu’elle s’implique directement dans la production cinématographique du continent en reversant directement aux sociétés de production une partie des recettes perçues. Et, parallèlement à ses activités de diffuseur, elle annonce l’ouverture d’espaces de formation dédiés aux métiers du cinéma. À terme, ce sont des complexes de loisirs qui devraient voir le jour, comprenant notamment des espaces de restauration.

Pour les 60% de Congolais âgés de moins de 20 ans qui ne sont jamais allés au cinéma, il faudra tout de même mettre la main à la poche. La place reste chère avec un tarif adulte, boisson comprise, de 5 000 francs CFA (7,60 euros) et 2 500 francs CFA (3,80 euros) pour les enfants. Des tarifs qui se justifient certainement par le coût de cet ambitieux projet, que la société Cinebox n’a pas souhaité dévoiler.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte