Politique

Justice tchadienne : retour vers le passé pour Baba Laddé

Par
Mis à jour le 19 janvier 2015 à 13:02

À Bangui et à N’Djamena, les spéculations vont bon train depuis l’arrestation de Baba Laddé, le 8 décembre en Centrafrique, et plus encore depuis son inculpation par la justice tchadienne, le 5 janvier, trois jours après son extradition.

Défenseur autoproclamé des Peuls, le rebelle tchadien est-il poursuivi pour de récentes exactions commises par ses hommes dans le nord de la Centrafrique ? Plusieurs rapports officiels ont, l’an dernier, évoqué le rôle joué par certains de ses anciens lieutenants dans divers pillages et tueries… Selon une source judiciaire au Tchad, il n’en est rien : Baba Laddé serait poursuivi pour des faits remontant aux années 2008-2012, quand il était à la tête du Front populaire pour le redressement (FPR), avant son "ralliement" à Idriss Déby Itno.

>> Lire aussi : Baba Laddé devant la justice

Le parquet, qui se fonde sur le dossier de la justice centrafricaine, lui reproche une impressionnante série de crimes que ses hommes et lui auraient commis dans le nord de la RCA et le sud du Tchad : association de malfaiteurs, rébellion, assassinat, vol à main armé, viol, etc.