Justice

Sénégal : le policier pris en flagrant délit de corruption condamné à deux mois de prison avec sursis

| Par
Mis à jour le 19 août 2016 à 13h51
Un policier, à Dakar, le 31 juillet 2010.

Un policier, à Dakar, le 31 juillet 2010. © Rebecca Blackwell/AP/SIPA

Le policier sénégalais pris en flagrant délit de corruption alors qu’il contrôlait la circulation a été condamné jeudi 18 août à deux mois de prison avec sursis. La scène, filmée et postée sur YouTube fin juillet, qui a été vue plus de 130 000 fois, avait conduit à l’ouverture d’une enquête.

Le parquet avait requis lors de l’audience de mardi un an de prison, dont quatre mois avec sursis, pour le policier, estimant qu’il avait causé un « grand préjudice à la nation sénégalaise ». Mais la peine prononcée jeudi par le tribunal des flagrants délits de Dakar est moins sévère. Les juges ont réduit la sentence à deux mois de prison avec sursis.

L’une des deux jeunes filles, présentées comme ses présumées corruptrices, présente au procès a, elle, écopé d’un mois avec sursis. Elle était poursuivie en sus pour « collecte et diffusion de données personnelles » mais a été relaxée pour ce dernier fait.

Les deux prévenues ont par ailleurs été condamnées à payer une amende de 150 000 F CFA – soit environ 230 euros.

Regrets

Cette peine avec sursis, inférieure à 90 jours, évite au policier une radiation, risque qu’il encourait selon plusieurs médias locaux s’il était reconnu coupable.

Lors du procès, la jeune fille a présenté ses excuses devant la cour. Elle a en revanche affirmé ne pas être l’auteur de la vidéo partagée sur les réseaux sociaux.

On peut voir sur les images diffusées les deux jeunes femmes, dont les visages sont hors champ, arrêtées pour infraction, tendre une somme de 3 000 F CFA – environ 4,5 euros – à l’agent de police afin d’éviter une contravention. À la fin de la vidéo, le policier mange la contravention après avoir empoché l’argent.

La deuxième jeune fille, présumée coauteur de la vidéo, a été mise aux arrêts mercredi et gardée à vue. Elle devrait comparaître ces prochains jours au tribunal.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte