Sport

JO 2016 : Marwa Amri offre une nouvelle médaille historique à la Tunisie

La lutteuse tunisienne Marwa Amri, troisième de sa catégorie aux JO de Rio, le 17 août 2016.

La lutteuse tunisienne Marwa Amri, troisième de sa catégorie aux JO de Rio, le 17 août 2016. © Markus Schreiber/AP/SIPA

La lutteuse tunisienne Marwa Amri a remporté mercredi soir la médaille de bronze olympique en lutte libre féminine (-58 kg). « Une belle surprise » pour la jeune femme et pour la Tunisie.

Battue en huitièmes de finale par la Japonaise Kaori Icho, devenue championne olympique, la jeune tunisienne s’est ensuite rattrapée face à la Turque Elif Jale Yesilirmak. Le 17 août, sa victoire contre Yuliya Ratkevic (Azerbaïdjan) au score de 6 à 3 lui a permis de monter avec fierté et émotion sur la troisième marche du podium.

Cette médaille de bronze « a été une belle surprise, mais ma grande détermination m’a permis de relever le défi et de hisser haut les couleurs nationales dans cette grande manifestation sportive », a déclaré Marwa Amri après son sacre.

Une « volonté de fer »

Un défi d’autant plus grand qu’il s’agissait de sa première participation aux Jeux olympiques dans cette catégorie, après être arrivée 8e aux JO de 2012 dans les moins de 55 kg. « Je me suis armée d’une volonté de fer pour remporter les deux combats de repêchage et monter sur le podium, remportant ainsi la médaille de bronze que je dédie au peuple tunisien et aux amateurs de la lutte », a-t-elle souligné dans une déclaration à l’agence TAP.

Un travail et une détermination qui a aussi fait la fierté de son entraîneur Zouheir Seghaier, rappelant que Marwa Amri « a crée la surprise en surclassant une des meilleures lutteuses pour décrocher la médaille de bronze après une longue période de préparation ».

Première médaille olympique en lutte

Championne du monde en moins de 55 kg en 2014, Marwa Amri, 27 ans, a aussi été cinq fois championne d’Afrique et offre une deuxième médaille olympique à la Tunisie à Rio, après la médaille de bronze de l’escrimeuse Inès Boubakri.

Première Tunisienne a avoir jamais remporté une médaille olympique en lutte (femmes et hommes confondus), la jeune femme est entrée mercredi dans l’histoire de son sport et de son pays.

 

 

 

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte