Société

Cameroun-Patrick Mboma : « Je ne sais pas jusqu’où Finke est manipulé ou manipulable »

Patrick Mboma, l’ancien buteur des Lions Indomptables, estime le Cameroun, qui affronte le Mali ce mardi soir (20h), capable de succéder au Nigeria au palmarès de la CAN. Mais il s’interroge ouvertement sur certains choix de Volker Finke, le sélectionneur, et sur l’imbroglio concernant Alex Song.

Par - Alexis Billebault
Mis à jour le 20 janvier 2015 à 17:20

La sélection camerounaise à l’entraînement sur la pelouse de Malabo. © Photo AP

Jeune Afrique : Le Cameroun a-t-il des chances de remporter la CAN en Guinée Equatoriale ?

Patrick Mboma : Oui, même si l’Algérie, voir le Ghana et pourquoi pas le Sénégal, peuvent aussi y prétendre. Le Cameroun peut faire mal. On sait qu’il est capable de tout, du meilleur comme du pire. L’équipe semble prête. Elle reste sur huit matches sans défaite, en qualifications et en amicaux. Bon, il y a de nouveau eu des histoires de primes, mais nous sommes habitués.

Après la Coupe du Monde, Volker Finke a largement modifié le profil de l’équipe, en convoquant beaucoup de jeunes joueurs peu ou pas connus. Les faits lui ont donné raison…
Il a pris un gros risque, en effet… Mais je me demande si ce sont bien tous ses choix à lui. Je ne sais pas jusqu’où il est manipulé ou manipulable, dans ce processus massif de rajeunissement des cadres. Sincèrement, je ne peux pas croire que cela vienne exclusivement de lui. Il y a des gens qui, derrière, lui imposent certaines décisions. Il y a certains cas qui m’interpellent vraiment.
 
Lesquels ?
Prenez le cas du gardien de but. Le titulaire s’appelle Fabrice Ondoa, il vient d’avoir 19 ans et ne joue pas avec l’équipe B du FC Barcelone. Pour l’instant, il s’en sort bien, il fait son travail, mais au départ, la logique aurait voulu que ce soit Guy Roland Ndy Assembé, qui figure dans le groupe et qui a au moins le mérite de jouer quelques matches de coupes nationales avec Nancy (France, Ligue 2). Mais il faudrait qu’on m’explique pour quelle raison un gardien comme Carlos Kameni, qui compte beaucoup de sélections (70) et joue avec Malaga n’est pas appelé en sélection.
 
 
Que pensez-vous du cas d’Alex Song, qui a mis un terme à sa carrière internationale à seulement 27 ans ?
Là aussi, c’est du grand n’importe quoi !  Il a purgé sa suspension infligé par la Fifa après la Coupe du monde. Très bien. Mais il n’est pas là, et personne, au niveau de la fédération camerounaise (Fecafoot) ou du staff technique de la sélection, n’a pris la peine de lui expliquer pourquoi il n’est pas là. Alors qu’il a été pendant plusieurs années un joueur majeur de la sélection… mais comme l’équipe est performante, qui va s’en plaindre ?
 
La page Eto’o est-elle tournée ?
Oui, je le pense. Samuel est pour moi le meilleur joueur africain de tous les temps. Il a beaucoup donné à la sélection, mais la question de son retour ne s’est pas vraiment posée. D’ailleurs, sa situation à Everton (Angleterre), où il joue peu, doit davantage l’accaparer que la Tanière. Bien sûr, quand il voit ses coéquipiers partir en sélection pendant les semaines internationales, cela doit lui faire bizarre. J’ai connu cela. Mais après la CAN, il tirera un trait sur les Lions…
 

 >> Suivez toute l’actualité de la CAN 2015 sur notre page spéciale