Justice

CPI : Ongwen, un des chefs de la LRA, transféré à La Haye

Dominic Ongwen, longtemps recherché par Interpol.

Dominic Ongwen, longtemps recherché par Interpol. © AFP

Comme promis, les autorités ougandaises ont remis mardi Dominic Ongwen à la Cour pénale internationale (CPI). Cette figure importante du commandement militaire de la rébellion de la LRA de Joseph Kony est en route vers La Haye.

Deux semaines après sa reddition, Dominic Ongwen est en route vers le centre de détention de la Cour pénale internationale (CPI). Une information donnée mardi 20 janvier par les autorités ougandaises avant d’être confirmée par la CPI.

"[Dominic Ongwen] a décollé vers 17 heures (TU) et devrait arriver demain [21 janvier] dans la matinée", a déclaré à l’AFP Fadi El Abdallah, le porte-parole de la Cour. Selon un communiqué de la Cour, le suspect était remis depuis le 17 janvier à une délégation de la CPI en Centrafrique qui l’accompagne à La Haye.

Pour sa part, le ministre sénégalais Sidiki Kaba, président de l’Assemblée des États parties (AEP) au Statut de Rome, a salué le transfert de Dominic Ongwen, l’un des premiers chefs de la rébellion ougandaise dirigée par Joseph Kony, l’Armée de résistance du seigneur (LRA). Un transfert qui intervient "près de dix ans après la délivrance du mandat d’arrêt" à son encontre, a-t-il souligné.

"Les communautés affectées auront désormais l’opportunité de voir la justice internationale aborder l’horrible violence ayant eu lieu en Ouganda", a ajouté Sidiki Kaba.

>> Lire aussi :  La volonté de reddition de Joseph Kony, info ou intox ?

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte