Sécurité

CPI : Dominic Ongwen, un des chefs de la LRA, est arrivé à la Haye

Le convoi de Dominic Ongwen, le 21 janvier 2015 à La Haye. © Valerie Kuypers / AFP

Dominic Ongwen, figure majeure de la LRA de Joseph Kony, est arrivé mercredi matin au centre de détention de la Cour pénale internationale à La Haye, aux Pays-Bas. Il avait été remis la veille par les autorités ougandaises à Kampala.

Deux semaines après s’être volontairement rendu, Dominic Ongwen est arrivé mercredi 21 janvier sous haute protection à La Haye, où siège la Cour pénale internationale (CPI). "Dominic Ongwen est arrivé au quartier pénitentiaire de la CPI à 01h55 (00h55 GMT)" a précisé Fadi El Abdallah, porte-parole de la CPI.

Le détenu sera soumis à des examens médicaux avant d’être présenté dans les jours à venir aux juges en présence de son avocat. La date de cette audience n’a pas encore été fixée. Elle aura pour but de confirmer l’identité du suspect, de l’informer des charges retenues à son encontre et de vérifier la langue utilisée pour les procédures.

L’enfant soldat devenu chef de rébellion

L’ONG Human Rights Watch (HRW) se satisfait de ce transfert, qualifié d’"avancée majeure pour les personnes touchées par le long passé criminel de la LRA". L’organisation estime néanmoins que le passé d’enfant soldat de Dominic Ongwen devrait constituer des circonstances atténuantes dans l’éventualité d’un procès. "Il a été privé de soins parentaux et a passé des années pendant lesquelles se développe la personnalité sous le contrôle d’adultes qui ont utilisé la violence et une brutalité extrême comme forme de discipline et de sanction", a affirmé l’ONG.

Fatou Bensouda, le procureur général de la CPI, estime de son côté que le transfert de Dominic Ongwen rapproche l’accusation un peu plus de son objectif, à savoir "faire cesser le règne de la terreur imposé par la LRA dans la région des Grands Lacs". Selon l’ONU, la rébellion a, depuis sa création, tué plus de 100 000 personnes en Afrique centrale et enlevé plus de 60 000 enfants.

>> Lire aussi :  La volonté de reddition de Joseph Kony, info ou intox ?

(Avec AFP)

 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte