Transports

Exim Bank of India prête 200 millions de dollars à la Côte d’Ivoire

Vue d'un bus de transport urbain, à Abidjan, le 26 janvier 2012. © Nabil Zorkot pour les Éditions du Jaguar

Cette ligne de financement, validée lundi, vient en appui à un projet d'importation de véhicules automobiles fabriqués en Inde.

La Banque indienne d’import-export (Exim Bank of India), qui a inauguré son bureau régional à Abidjan le 14 juin dernier, a signé cette semaine un accord de financement d’un montant de 199,99 millions de dollars avec les autorités ivoiriennes.

Importation de véhicules

Ce crédit à l’exportation (buyer’s credit) a été paraphé le lundi 1er août à Abidjan, par Pushpesh Tyagi, résident-représentant d’Exim bank of India), et R. Ravindra, ambassadeur de l’Inde en Côte d’Ivoire, ainsi que, côté ivoirien, par Adama Koné, ministre auprès du Premier ministre, chargé de l’Économie et des Finances, ainsi que Gaoussou Touré, ministre du Transport.

Dans un communiqué parvenu à Jeune Afrique, Exim Bank of India indique que le financement accordé lundi vise à soutenir l’exportation vers la Côte d’Ivoire de véhicules indiens.

En novembre 2015, Gaoussou Touré avait signé un contrat d’un montant de 200 millions de dollars avec le groupe automobile Ashok Leyland pour la livraison de 3 000 véhicules à la Côte d’Ivoire. Jeune Afrique avait indiqué à l’époque que ce contrait devrait bénéficier d’un financement d’Exim Bank of India.

Interrogé sur ce point, ce mercredi, le bureau abidjanais de l’institution financière indienne n’a pas souhaité confirmer l’identité des fournisseurs indiens concernés par le crédit à l’exportation validé en début de semaine.

Financement d’Exim Bank of India

Dans le communiqué transmis à Jeune Afrique, Exim Bank of India rappelle avoir déjà étendu cinq lignes de crédit en faveur de la Côte d’Ivoire entre 2005 et 2015, pour un montant total de 136,3 millions de dollars.

Ces ressources ont été dirigées principalement en faveur du projet d’interconnexion électrique entre la Côte d’Ivoire et le Mali (54 millions de dollars), le renouvellement du système de transport urbain à Abidjan, la construction d’un parc technologique et d’une unité de traitement de poisson, ainsi que pour la production de riz.

Échanges

En 2014, les échanges commerciaux entre la Côte d’Ivoire et l’Inde ont atteint 839 millions d’euros, dont 381 millions d’euros de ventes indiennes.

La Côte d’Ivoire exporte principalement de la noix de coco, de l’anacarde, du cacao, du bois et du caoutchouc vers l’Inde.

Les exportations indiennes vers le pays ouest-africain sont principalement du textile (linge de lit), des médicaments et du riz.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte