Politique

Boko Haram : Shekau menace Déby, Biya et Issoufou

Capture d'écran de la video diffusée par Boko Haram le 20 janvier 2015 © AFP

Dans une mise en scène vidéo dont il est coutumier, Abubakar Shekau, le chef de Boko Haram, a défié les pays voisins du Nigeria de l'attaquer, au moment où ceux-ci se sont réunis à Niamey pour discuter des moyens d'unir leurs forces contre le groupe islamiste.

"Les rois d’Afrique, je vous défie de m’attaquer". Dans une nouvelle vidéo postée mardi 20 janvier sur YouTube, le chef de Boko Haram menace ouvertement les présidents du Tchad, du Cameroun et du Niger qu’il évoque en terme méprisants.

Ces trois états voisins étaient réunis le même jour à Niamey avec 13 autres pays pour accélérer la mise en oeuvre de la force régionale de lutte contre le groupe islamiste.

"Paul Biya, tu as peur"

A l’adresse du Tchadien Idriss Déby Itno, qui a engagé son armée la semaine dernière au Cameroun contre les islamistes, Abubakar Shekau lance ainsi: "Idriss Déby, les rois d’Afrique (…) je vous défie de m’attaquer maintenant. Je suis prêt".

Il accuse aussi le président camerounais Paul Biya d’avoir "peur" et de "demander de l’aide" face à la multiplication des raids meurtriers de Boko Haram dans l’extrême-Nord du Cameroun, frontalier des bastions nigérians des islamistes.

>> Pour aller plus loin : Les forces de sécurité camerounaises réclament des renforts

"Président du Niger, tu vas voir"

A Mahamadou Issoufou, il dit: "Tu vas voir, président du Niger, tu vas voir". "Tu fais partie de ceux qui sont allés compatir avec (le président français François) Hollande, le petit-fils de Charlie" Hebdo.

Boko Haram n’a pas encore attaqué le Niger, mais il contrôle une partie de la frontière avec le Nigeria.

Revendication de l’attaque de Baga

La diatribe de Shekau accompagnait la revendication diffusée mardi soir de l’attaque contre Baga et plusieurs localités des rives du lac Tchad début janvier. "La plus grande et la plus destructrice" des six années d’insurrection de Boko Haram selon l’ONG Amnesty International.

"Nous avons tué le peuple de Baga. Nous les avons en effet tués, comme notre Dieu nous a demandé de le faire dans Son Livre", dit Abubakar Shekau.

>> Voir aussi : Les images satellites qui témoignent des ravages de l’attaque de Baga

Un otage allemand libéré

Au lendemain de la diffusion de cette vidéo, le Cameroun a annoncé la libération d’un citoyen allemand, Nitsch Eberhard Robert, enlevé au Nigeria en juillet 2014 par le groupe islamiste.

(Avec AFP)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte