Elections

Aux États-Unis, Hillary Clinton officiellement désignée candidate du parti démocrate

Un enfant de seize mois brandit un portrait de la candidate, le 26 juillet 2016 à Philadelphie.

Un enfant de seize mois brandit un portrait de la candidate, le 26 juillet 2016 à Philadelphie. © Carolyn Kaster/AP/SIPA

L’ancienne First Lady est devenue mardi la première femme candidate d’un grand parti à la présidentielle américaine. Son époux et ancien président Bill Clinton lui a rendu un vibrant hommage.

En devenant la première femme désignée candidate par un grand parti, Hillary Clinton entre dans l’Histoire. Conformément au résultat des primaires, l’ancienne chef de la diplomatie américaine a recueilli, mardi 26 juillet à Philadelphie, le soutien de la majorité des 5000 délégués démocrates, franchissant le cap des 2382 voix nécessaires pour emporter l’investiture. Elle acceptera formellement sa nomination jeudi soir en clôture de la convention démocrate, avant de repartir en campagne dès le lendemain avec son colistier Tim Kaine pour espérer l’emporter le 8 novembre face au républicain Donald Trump.

Bill Clinton, 42e président des États-Unis, a rendu un vibrant hommage à son épouse. Dans un discours-fleuve de trois quarts d’heure, l’ex-président a notamment retracé leur rencontre sur le campus de Yale, la naissance de leur fille Chelsea, les engagements de la candidate. « Cette femme n’a jamais été satisfaite du statu quo, dans quoi que ce soit. Elle a toujours voulu faire progresser les choses. Elle est comme ça », a-t-il fièrement lancé à la tribune.

L’actrice Meryl Streep, vêtue aux couleurs de l’Amérique, a, pour sa part, ardemment assuré que la candidate « sera la première femme président des États-Unis et elle sera une excellente présidente ».

En fin de soirée, Hillary Clinton, en direct de New York, a déclaré dans un message vidéo : « Si des petites filles sont restées debout ce soir pour regarder, je voudrais leur dire que je deviendrais peut-être la première femme présidente, mais que l’une d’entre vous sera la prochaine. »

« Battre Trump »

Dans un climat nettement plus consensuel que la veille, où nombre de délégués pro Bernie Sanders avaient manifesté leur mécontentement, c’est l’État du Dakota du Sud qui a symboliquement apporté les voix nécessaires au moment-clé. « Ce que nous devons faire, au risque sinon de le regretter pour toujours, est battre Donald Trump et élire Hillary Clinton », avait affirmé mardi matin Bernie Sanders, le sénateur du Vermont, pour tenter de rassembler la famille démocrate après une campagne des primaires parfois amère.

La veille, la prestation de Michelle Obama

La veille, il avait clairement opté pour le rassemblement dans un discours prononcé dans une salle chauffée à bloc par le discours de la première dame, Michelle Obama. « Ce que j’admire le plus chez Hillary, c’est qu’elle ne cède jamais sous la pression. Elle ne prend jamais la voie de sortie facile. Et Hillary Clinton n’a jamais rien abandonné dans sa vie », a-t-elle notamment lancé.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte