Banque

Standard Bank décroche une licence bancaire en Côte d’Ivoire

Le sud-africain Standard Bank reste la plus grande des banques africaines. © DR

Le groupe bancaire sud-africain, qui disposait depuis début 2014 d'un bureau de représentation en Côte d'Ivoire, vient d'obtenir une licence d'établissement bancaire. C'est la vingtième implantation de Standard Bank sur le continent.

Le gouvernement ivoirien a approuvé l’agrément de Standard Bank Côte d’Ivoire (Stanbic Côte d’Ivoire). L’arrêté a été signé par Adama Koné, ministre auprès du Premier ministre, chargé de l’Économie et des Finances. La Côte d’Ivoire devient la vingtième implantation sur le continent du sud-africain Standard Bank Group (19 filiales et un bureau de représentation en Éthiopie).

Le groupe basé à Johannesburg avait ouvert un bureau de représentation à Abidjan, capitale économique de la Côte d’Ivoire début 2014. Dès 2015, Standard Bank avait annoncé son ambition de décrocher une licence bancaire dans le pays, locomotive économique de l’Afrique de l’Ouest francophone.

Stanbic Côte d’Ivoire dispose d’un capital social de 12 milliards de F CFA (18,3 millions d’euros), qui devrait être porté à 37 milliards de F CFA à l’horizon 2020, selon l’arrêté ministériel en date du 21 juillet, consulté par Jeune Afrique.

DR

DR

Augmentation de capital

La date de démarrage des activités de banque commerciale de Stanbic Côte d’Ivoire n’a pas encore été communiquée.

Dans une note publiée sur son site internet, Standard Bank Côte d’Ivoire évoque son ambition de servir des clients dans l’énergie, les infrastructures, les minerais et l’immobilier, ainsi que la force de ses offres en direction du secteur agricole, des télécoms et des médias.

Le groupe sud-africain a été conseillé dans ses activités en Côte d’Ivoire par une équipe menée par Michel Brizoua-Bi, associé du cabinet d’avocat Bilé-Aka, Brizoua-Bi & Associés.

Le secteur bancaire ivoirien

Il n’est pas encore possible d’établir si Stanbic Côte d’Ivoire offrira seulement des services de banque commerciale et de détails (comme Stanbic Bank Botswana), ou si la filiale ivoirienne du groupe panafricain ira également vers la banque d’investissement et la gestion de fortune (Nigeria) ou le financement du commerce (Zambie).

Fin 2014, la Côte d’Ivoire comptait 23 banques, pour un total de bilan en hausse de +21,6 % à 6 665 milliards de F CFA (10,16 milliards d’euros), soit 28,1 % du bilan du secteur bancaire dans la zone UMOA, qui comprend également le Bénin, le Burkina, la Guinée-Bissau, le Mali; le Niger, le Sénégal et le Togo.

Fin 2014, le premier établissement bancaire du pays, en termes de bilan, était la SGBCI, filiale du français Société générale, avec 1 019 milliards de F CFA (1,55 milliard d’euros), devant Banque Atlantique – Côte d’Ivoire (907 milliards), Ecobank Côte d’Ivoire (823,66 milliards) et NSIA Banque (628,12 milliards).

Actif depuis 150 ans en Afrique

Actif en Afrique depuis plus de 150 ans, Standard Bank Group est établi dans vingt pays du continent, principalement en Afrique australe, mais aussi au Nigeria, au Ghana, en RD Congo et au Kenya. Le groupe réalise plus de deux tiers de son produit net bancaire en Afrique du Sud, où 60 % de ses actifs sont concentrés.

Fin décembre, son produit net bancaire a atteint 91,11 milliards de rands (5,4 milliards d’euros), pour un bénéfice de 23,46 milliards de rands. Son total de bilan atteignait 1 981 milliards de rands.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte