Société

CAN 2015 : L’égalité parfaite entre le Cameroun, la Guinée et les autres

Après le match nul entre le Cameroun et la Guinée dimanche 24 janvier à Malabo (1-1), toutes les équipes du groupe D sont à égalité parfaite. Il n’y a plus de favori avant la dernière journée.

Par - Camille Belsoeur
Mis à jour le 24 janvier 2015 à 22:00

Les Camerounais ont ouvert le score face à la Guinée. © Photo AP

Le dénouement du groupe D s’annonce plus palpitant que celui d’un thriller du meilleur goût. Après le match nul entre le Cameroun et la Guinée (1-1) dimanche 24 janvier à Malabo, toutes les équipes du groupe D se retrouvent à égalité parfaite. Toutes les rencontres se sont en effet terminées jusqu’ici sur le même score (1-1 donc). Pourtant, le Cameroun de Volker Kinke avaient les arguments pour battre le Syla. Mais à l’image de Vincent Aboubakar, qui a bénéficié d’une grosse occasion sur un centre de Bédimo à la 64e, les attaquants des Lions indomptables se sont montrés trop imprécis dans le dernier geste. En face, les Guinéens poursuivent leur travail de démolition de tous les pronostics dans ce "groupe de la mort" où on leur promettait l’enfer. Mais dans un groupe où les observateurs annonçaient, au choix, la qualification de la Côte d’Ivoire, du Cameroun ou du Mali, il n’y a aujourd’hui plus aucun favori. Et c’est bien la Guinée qui pourrait en profiter.

>> À lire aussi : Le Mali frappé par la malédiction de la CAN 2015

Le corner rentrant de Moukandjo

Un but sur corner rentrant implique automatiquement une faute du gardien. C’est ce qui s’est passé à la 13e minute de la rencontre entre le Cameroun et la Guinée, quand Benjamin Moukandjo a ouvert le score en enroulant du pied droit que personne n’a repris au premier poteau. Grosse faute de main de Yattara, qui surpris par le rebond touche la balle sans la stopper. Le défenseur camerounais Aurélien Chedjou a frôlé la balle au premier poteau sans en dévier la trajectoire.

L’exploit d’Ibrahima Traoré

Star de la formation guinéenne, l’attaquant Ibrahima Traoré a renversé le cours d’un match promis aux Camerounais en égalisant à l’issue d’un exploit personnel. Pris dans la nasse de la défense des Lions indomptables, le joueur de Monchengladbach a éliminé Stéphane Mbia en pivotant sur lui-même, avant de déclencher une frappe soudaine qu’Ondoa, le portier camerounais, ne pouvait qu’effleurer (1-1, 42e). L’attaquant du Syli aurait pu doublé la mise à la 47e, lorsqu’il loba Ondoa d’une frappe brossée de l’extérieur de la surface de réparation. Mais son tir fila légèrement à gauche du but camerounais.

Encore une égalisation

C’est une habitude dans cette Coupe d’Afrique des nations, l’équipe qui mène au score se fait très souvent rejoindre au tableau d’affichage. Dans le groupe D, chaque rencontre a suivi le même scénario. Sur la pelouse de Malobo, les Camerounais n’ont pas su serré les espaces face à des Guinées très vifs en contre après avoir ouvert le score en début de match. En seconde période, les Lions indomptables ont poussé pour prendre l’avantage, mais ni Vincent Aboubakar (64e, 69e)), ni Moudjanko (90e) n’ont réalisé le bon geste sur des caviars des latéraux camerounais.