Économie

Afreximbank et Exim Bank of China vont investir dans les parcs industriels en Afrique

Par
Mis à jour le 25 juillet 2016 à 11:31

Vue des ateliers de C and H Garment Company au Rwanda. © Workforce Development Authority

La Banque africaine d’import-export (Afreximbank) et son homologue chinoise (Exim Bank of China) s’engagent à apporter jusqu’à 1 milliard de dollars de financement pour le développement de parcs industriels à travers le continent. Une initiative dénommée « China-Africa Investment and Industrialization Programme ».

Les deux partenaires ont signé cet accord le 23 juillet, en marge de la 23e assemblée annuelle des actionnaires d’Afreximbank, organisée à Mahé, aux Seychelles.

Le Programme d’investissement et d’industrialisation Afrique-Chine lancé par les deux banques vise à « équiper l’Afrique de capacités en matière de production manufacturière légère et de première transformation des matières premières et des produits de base ». Il couvre également le financement du commerce à travers le continent. La durée de ce partenariat et les principaux pays africains concernés n’ont pas été divulgués.

Made in Africa Initiative

Afreximbank, dirigé par le Nigérian Benedict Oramah, a également signé à Mahe un accord de coopération avec Made In Africa Initiative. Ce projet inspiré par Pékin est conduit par Helen Hai, ancienne directrice des investissements à l’étranger du fabricant de chaussures chinois Huajian, présent en Éthiopie, et co-fondatrice de la compagnie de textile C&H Garment Company, active au Rwanda et au Sénégal.

Les deux partenaires vont œuvrer à la mise en place d’une plateforme panafricaine de location (leasing) de machinerie lourde et de matériel de production manufacturière.

L’accord entre Afreximbank et Made in Africa Initiative vise également à soutenir les entreprises africaines spécialisées dans l’exportation, à travers le renforcement des capacités de production et le transfert de connaissances.

Forte valeur ajoutée

Afreximbank s’est engagé à promouvoir les exportations africaines de produits à forte valeur ajoutée, à travers notamment l’industrialisation des chaînes de production sur le continent.

L’institution panafricaine dédiée également à la promotion du commerce intra-africain et extra-africain, a prêté 6,1 milliards de dollars en 2015 (+40 % en un an). Son revenu net a atteint 134 millions de dollars l’an dernier, en progression de +25 % sur un an.

Depuis 1994, Afreximbank a approuvé plus de 41 milliards de dollars en facilités de crédit aux entreprises africaines. L’institution panafricaine, basée au Caire et notée BBB- par Fitch et Baa2 par Moody’s, veut lever jusqu’à trois milliards de dollars en 2016.