Sport

CAN 2015 : la RDC compte sur ses stars pour la qualification

Dieumerci Mbokani (en blanc) n'a pas trouvé la faille face à la Zambie. © Themba Hadebe/AP/SIPA

Après deux matchs nuls face au Cap-Vert (0-0) et à la Zambie (1-1), les Léopards jouent leur place en quarts de finale de la CAN 2015 face à la Tunisie ce lundi (19h). Le sélectionneur Florent Ibenge compte sur ses deux stars, Dieumerci Mbokani et Yannick Bolasie, pour passer l'obstacle. 

Ils sont les deux diamants de l’attaque congolaise. Yannick Bolasie, le milieu offensif de Crystal Palace (Premier League anglaise), et Dieumerci Mbokani, l’attaquant du Dynamo de Kiev (Ukraine), peuvent être les héros de tout un peuple, lundi 26 janvier, en cas de succès face à la Tunisie, qui serait synonyme de qualification en quarts de finale de la CAN 2015. Mais jusqu’ici, le duo a déçu sur les pelouses de Guinée équatoriale. 

>> À lire aussi : Les Léopards sans imagination face au Cap-Vert

Yannick Bolasie avait pourtant sorti le grand jeu d’entrée face à la Zambie (1-1). Conter les Chipolopolos, l’ailier congolais a été décisif en ouvrant le score et a beaucoup pesé sur la défense zambienne grâce à sa vitesse et ses dribbles déroutants. Le jury de la CAN l’avait même élu "homme du match". Mais le joueur de Crystal Palace a ensuite perdu de sa superbe, comme une bonne partie de l’équipe, face au Cap-Vert (0-0), en traversant le match tel un fantôme. Le sélectionneur Florent Ibenge l’a même sorti du terrain à l’heure de jeu, sans révéler néammoins si Bolasie était éventuellement diminué par une blessure. Mais le joueur a été absent de la séance d’entraînement des Léopards à Bata dimanche 25 janvier et semble incertain pour le dernier match du groupe B. Les Tunisiens se méfient pourtant de son talent, à l’image du milieu de terrain Jamel Saihi. "La RDC possède de très bonnes individualités, je pense notamment à Yannick Bolasie", a t-il déclaré dans une interview accordée au média Sport365

À la pointe de l’attaque, Dieumerci Mbokani paye son manque de temps de jeu, lui qui a été éloigné des terrains pendant quatre mois à l’automne après une grave blessure au genou en août dernier avec son club du Dynamo de Kiev. Dans ce début de CAN, il s’est pourtant créé des opportunités et a pesé sur les défenses adverses, mais il lui manque un petit quelque chose pour faire la différence. L’attaquant des Léopards se veut pourtant optimiste pour la suite comme il l’a déclaré après la rencontre face au Cap-Vert. "Je suis un peu déçu par rapport au match nul parce qu’on a mal commencé la première mi-temps. En deuxième mi-temps, on a poussé mais ça n’a toujours rien donné. C’est ça le football. Maintenant, on est obligé de battre la Tunisie. Tout est possible."

Le sélectionneur Florent Ibenge reste confiant

Le sélectionneur congolais Florent Ibengé reste lui confiant sur les chances de succès de son équipe avant le choc face à la Tunisie, comme il l’a confié à Radio Okapi. "Je suis un coach confiant. Il reste un match. On peut se qualifier. Je dois toujours être optimiste, poussez mes joueurs à la victoire, sachant qu’un match ne se ressemble pas à un autre. On n’est pas encore éliminé. La Tunisie n’est pas encore qualifiée. Dans notre groupe, les deux qui vont sortir ne sont pas encore connus à l’issue de ces matchs". 

Pour être sûr de se qualifier pour les quarts de finale, la RDC doit battre impérativement la Tunisie. En cas de match nul, les Léopards pourraient néammoins se qualifier au goal-average ou même sur tirage au sort, si le Cap-Vert et la Zambie font match nul dans l’autre rencontre du groupe B. 

>> À lire aussi : Et si la qualification se jouait sur tirage au sort ?

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte