Sport

CAN 2015 : La RD Congo rejoint sur le fil la Tunisie en quarts !

Akaichi a ouvert le score pour la Tunisie. © Photo AP

Longtemps éliminés, les Congolais qui ont égalisé grâce à Bokila face à la Tunisie (1-1) rejoignent leur adversaire du soir en quarts de finale de la CAN 2015. Le Cap-Vert et la Zambie n'ont pas réussi à se départager dans l'autre rencontre (0-0) et sont tous les deux éliminés. 

Sur la pelouse d’Ebebiyin, des trombes d’eau ont emporté les espoirs de qualification du Cap-Vert face à la Zambie (0-0), comme si le ciel avait choisi son camp. Impraticable en deuxième mi-temps après des pluies torrentielles qui ont secoué le ciel équato-guinéen pendant de longues minutes, le terrain n’offrait plus vraiment la possibilité de construire des actions posées. Le seul remède pour pénétrer la surface adverse ? De longs ballons taper dans les airs. 

>> À lire aussi : La RDC compte sur ses stars pour la qualification

Pourtant longtemps, le Cap-Vert, nain sur le plan démographique (500 000 habitants), pensait réaliser un nouvel exploit deux ans après avoir, déjà, pour sa première participation dans l’épreuve avoir atteint les quarts de finale de la CAN. Mais, dans le même temps, la RD Congo se remettait d’une première mi-temps très difficile dans le stade quasiment vide de spectateurs de Bata, où la Tunisie menait au tableau d’affichage par un but d’écart à la pause (1-0). Un score flatteur pour les Congolais tant les Tunisiens s’étaient procurés de nombreuses occasions. Avant le but de la tête d’Akaichi (1-0, 31e), Sassi avait manqué une énorme opportunité mais sa frappe au six mètres était sauvée par un défenseur congolais sur la ligne. À la 20e, Chikhaoui était lui aussi proche de trouver l’ouverture dans une arrière-garde congolaise très friable, mais Kidiaba sortait d’une superbe parade la frappe de l’attaquant tunisien. 

>> À lire aussi : Et si la qualification se jouait au tirage au sort ?

L’orage était passé pour les Léopards qui allaient de nouveau rugir dans le deuxième acte. Dieumerci Mbokani, l’attaquant du Dynamo de Kiev, s’échappait d’abord, à la 54e, dans le dos de la descente mais le gardien tunisien Mathlouthi s’interposait parfaitement. Mais une poignée de minutes plus tard, sur un long ballon dans la surface de réparation tunisienne, Mbokani servait parfaitement Bokila d’une superbe déviation de la tête. L’attaquant congolais, tout juste entrée en jeu à la place de Mabwati, égalisait (1-1, 66e). Un beau coaching gagnant de Florent Ibenge, le sélectionneur congolais. Ce but synonyme de match nul envoyait la RDC en quarts de finale au détriment du Cap-Vert. Les deux équipes étaient à égalité aux points et au goal-average, mais les Léopards ont inscrit un but de plus que les Requins Bleus dans ce premier tour et obtiennent la qualification grâce à ce point de réglement. 

Un choc explosif entre la RDC et le Congo

Florent Ibenge et Georges Leekens, les sélectionneurs respectifs de la RDC et de la Tunisie, pouvaient se congratuler au coup de sifflet final, puisque leurs deux équipes se qualifient. La Tunisie, vainqueur plus tôt de la Zambie dans ce groupe B, termine en tête et affrontera la Guinée équatoriale, pays hôte du tournoi en quarts de finale. La RD Congo s’avance, elle, pour un choc explosif et historique face au Congo. Outre la qualification, les Léopards ont réussi un autre exploit en franchissant la phase de poule avec simplement trois matchs nuls. Seul le Mali, en 1972, avait réussi à se qualifier dans ce cas de figure dans l’histoire de la CAN.

>> Tous les résultats et le calendrier des matchs sur Jeune Afrique

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte